Skip to content

Premiers pas d’un nouveau prêtre !

Publié par jeunescathos le 12 juillet 2011 - Journée mondiale de prière pour les vocations, Ordinations, Vocations

Ordonné pour le diocèse d’Angers le 19 Juin 2011,  Pierre-Étienne évoque ses débuts en tant que prêtre.

Voilà, quelques jours après mon ordination, me voilà un autre homme.

Enfin, pas vraiment, toujours le même et quand même différent ! Le même qui a du mal à se réveiller, le même qui n’aime pas trop les gâteaux et le même qui est toujours aussi dépendant du café. Mais je suis aussi différent. Différence exprimée par le regard et les attentes de mon entourage : ce sont eux qui, en quelque sorte, me constituent comme prêtre !

 

Ordination presbytérale de Pierre-Etienne Grislin

« ce sont eux qui, en quelque sorte, me constituent comme prêtre ! »

 Une réelle expérience d’Église

La célébration de mon ordination est et restera un moment fort de mon existence. Moment où on s’abandonne réellement a la liturgie de toute l’Église rassemblée. Moment où on fait aussi une réelle expérience d’Église avec tous ces chrétiens qui ont fait un bout de route avec moi. Et, dès mon enfance, mon instit, des jeunes rencontrés dans les mouvements, en camp, en pélé, en école de prière… et aussi tous ces prêtres qui m’accueillent comme l’un des leurs…

Ordination de Pierre-Etienne (imposition des mains)

l’imposition des mains par tous les prêtres du diocèse

 

Le moment le plus intense fut sans doute celui-ci :

Une jeune femme vient me trouver après l’ordination : « Tu te rappelles de moi ? ».

Il s’agissait de Sineth, une cambodgienne qui venait en vacances chez moi quand nous avions 10 ans dans le cadre de l’opération « vacances pour tous » du secours catholique. Elle me dit : « ça fait quelque temps que je pense à votre famille, et je voulais vous revoir. La semaine dernière, avec mon ami nous étions à Nevers, et nous avons visité le tombeau de Bernadette Soubirous. Sur la route du retour, nous avons vu une grande Église. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu envie d’y rentrer. Celle-ci s’appelait : Saint Mathurin (qui est le nom de mon village). Je me suis dit, ce n’est pas possible, il y a trop de signe, il faut que je reprenne contact avec eux ! Du coup, j’ai recherché sur internet, j’ai vu que ton ordination était ce dimanche. Je n’avais pas moyen de te joindre mais je me suis risquée à venir depuis Trappes ».

Waouh !

Si ça ce n’est pas un clin d’œil de l’Esprit et un fruit de la grâce de mon ordination… !

Après ce  temps « hors du temps »…

Ordination de Pierre-Etienne

Ordination de Pierre-Étienne

Pour moi ce fut une grande joie que cet événement d’Église rejoigne tout le monde, et fasse écho même à des non chrétiens !

Puis après ce temps « hors du temps » de l’ordination vient la réalité de mon ministère, avec ses premières messes entre autre.

C’est incroyable, j’ai l’impression de ne plus rien connaître : qu’est ce qu’on dit maintenant ? Où je trouve ça ?… Alors que depuis l’assemblée, je crois que je pourrais dire toute la messe par cœur. C’est sûr ! Depuis le temps !

Pour moi c’est aussi une grâce de vivre ces incertitudes des débuts. Ces balbutiements me rappellent qu’il s’agit d’abord de la messe du peuple de Dieu, qu’elle appartient au peuple rassemblé qui célèbre son Christ ressuscité !

Pierre-Etienne Grislin

 

Pierre-Etienne Grislin, une année après mon ordination diaconale et un début de ministère au service de la paroisse d’un quartier d’Angers, j’ai été ordonné prêtre pour le diocèse d’Angers, le 19 Juin 2011.

 

 

 Liens utiles

Voir la galerie photo de la célébration
Homélie de Mgr Delmas, évêque d’Angers

 

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !