Skip to content

Accueil saisonnier : la JOC informe les saisonniers de leurs droits

Publié par jeunescathos le 1 mai 2012 - Engagements, Société

Pour briser l’isolement et offrir un lieu d’information aux saisonniers, depuis plus de 50 ans la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) met en place des accueils saisonniers dans les villes touristiques en juillet et en août afin de répondre à un besoin d’accueil et d’information des jeunes travailleurs estivaux. A l’occasion du 1er mai, deux participants témoignent !

Ces accueils proposent aux saisonniers un lieu convivial pour partager leurs expériences et les difficultés rencontrées ainsi que les informer sur leurs droits. La JOC cherche à aider ces jeunes pour qu’ils s’impliquent personnellement dans leurs démarches et puissent défendre eux-mêmes leurs droits auprès des employeurs, de l’inspection du travail ou des syndicats. Cet été, ce sont 7 accueils saisonniers qui ouvriront leurs portes : Côtes Normande, Saint-Malo, la Baule, les Sables d’Olonne, l’île de Ré, Lourdes et le Grau du Roi.

« Nous mettre au service des saisonniers »

Accueil saisonnier de la JOCYoann a 20 ans. Il est membre du collectif du Grau du Roi. Il est actuellement en formation pour obtenir un diplôme d’état de moniteur éducatif. Il répond à quelques questions.

Qu’est-ce qui vous a poussés à rouvrir les portes de l’accueil saisonnier du Grau du Roi ?

Les conditions de travail et de vie des saisonniers révélés par la dernière enquête JOC en juillet 2011 nous ont poussés à aller à la rencontre des saisonniers et à nous mettre à leur service. Pendant l’été 2011 nous avons fait un repérage qui nous a permis une première approche. Pour cet été, l’accueil ouvrira pendant 3 semaines !

A travers ce projet, que découvres-tu ?

Mettre en place ce projet me permet d’apprendre à agir collectivement. Dans le collectif nous sommes 3, avec un accompagnateur. Nous avons du chercher le lieu d’hébergement, faire des démarches auprès de partenaires tels que les syndicats et le réseau information jeunesse qui vont relayer notre action. Et puis nous apprenons à faire et gérer un budget, ce qui n’est pas toujours évident.

« Notre foi nous pousse à agir pour les plus petits »

Accueil saisonnier de la JOCAnaêl, lui, a 29 ans. Il n’en est pas à son premier été. Actuellement en recherche d’emploi depuis 1 mois, il est membre du collectif de l’île de Ré. L’été dernier déjà, il a participé pendant une semaine à l’accueil.

Comment ça se passe une semaine en accueil saisonnier ?

Pendant une semaine, on se retrouve entre 4 et 8 jeunes. Le premier jour nous faisons le planning de la semaine, la répartition des tâches (le responsable de semaine qui est garant du bon fonctionnement de la permanence, le trésorier de semaine qui tient les comptes…).

Ensuite la semaine se sépare en plusieurs moments : en même temps que l’on tient la permanence, certain font ce qu’on appel de l’aller-vers. Avec les T-shirt de l’accueil saisonnier et les 15 conseils pour bosser cet été (petit guide du droit du travail publié par la JOC), deux par deux nous allons à la rencontre des saisonniers sur leurs lieux de travails, d’hébergement. On échange avec eux sur ce qu’ils vivent au travail, sur leur condition de vie. Certain n’ont pas de contrat de travail, d’autres font des aller retour en voiture entre le lieu d’habitation des parents et le travail faute d’avoir trouvé un hébergement pas cher à proximité : leur paie passe presque complètement dans le carburant. Certain se sente isolés car ils viennent travailler là mais ne connaissent personne à proximité. Ce sont des personnes qui font cela pour vivre le reste de l’année, qui sont parfois en galère le reste de l’année, qui n’ont pas toujours de travail en dehors de la saison.

A la fin de chaque journée, on fait un bilan en groupe qui nous permet de se dire comment on a vécu la journée, ce qui a été difficile, quel saisonnier nous a marqué ou a besoin de soutien… Puis on établit le programme de la journée. Après on fait ensemble un temps d’arrêt qui nous permet de donner du sens à notre action.
Le jeudi soir c’est toujours la soirée saisonniers : une soirée crêpe pour eux ! Cette soirée leur permet de décompresser suite au travail, de partager avec d’autres saisonniers sur ce qu’ils vivent au travail : bref une soirée pour se détendre et rencontrer du monde !

Le samedi matin on fait la révision de vie ! A travers elle, on relit ensemble notre semaine, ce que ça nous a apporté, ce qu’on veut transmettre aux autres. A travers l’évangile, nous regardons notre action. C’est bien notre foi qui nous pousse à agir pour les plus petits de l’été que sont les saisonniers.

Pour cet été, quoi de nouveau ?

Cet été, nous allons réaliser une enquête spécifique à l’île de Ré pour approfondir la question du logement. Nous avons remarqué l’été dernier que ce n’était pas simple pour se loger et nous voulons pouvoir agir avec eux sur cette problématique.

Liens utiles

Information des saisonniers sur le droit du travail, sur le site de la JOC
Le site de la JOC

La JOC sur Facebook

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. mika says: février 3, 2016

    A quand des logements prévus pour les saisonniers sur l’île de ré.
    Nombreux sont les offres d’emplois mais rien n’est envisagé concernant le problème de logement pour les saisonniers. Alors que c’est le principal problème. N’oublions pas que sans la mains d’oeuvre des saisonniers l’économie en générale serait atteinte.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !