Skip to content

« La manifestation de Dieu en nous »

Publié par jeunescathos le 14 février 2013 - Vocations

Dans de nombreux pays, pour la Saint-Valentin, on fête les amoureux. Thomas, jeune marié, témoigne sur le mariage chrétien !

« Une expérience spirituelle inouïe qui nous dépasse »

Mariage de Thomas et MarionMarion et moi, nous nous sommes mariés le 16 juin 2012. Ce fut bien sûr une journée inoubliable pour nous deux, nos familles et nos amis. Ce sacrement merveilleux mérite indubitablement toute une année de préparation. Si l’aspect matériel conserve son importance, le point fondamental est bien la préparation de notre âme, notre corps et notre esprit à ce merveilleux don qui nous est fait.

Préparation de l’esprit, car c’est un échange constant entre les conjoints et l’Eglise. Cet échange fait germer une idée du mariage à la fois commune à toute l’Eglise mais unique aux deux futurs époux. Une préparation de notre corps, car les aspects matériels ne doivent pas être ignorés. La première demande de notre prêtre accompagnateur a d’ailleurs été de nous demander comment nous nous projetions dans 10 ans. Une préparation de l’âme car c’est une expérience spirituelle inouïe qui nous dépasse.

 « Il faut sans cesse s’occuper  de son mariage »

Mariage de Thomas et MarionCe mariage, ce n’est pas juste deux personnes qui s’aiment, ce n’est pas juste deux personnes qui vivent ensemble et fondent une famille, ce n’est pas juste une reconnaissance sociale. C’est un véritable sacrement, c’est-à-dire la manifestation de Dieu en nous. Le mariage, c’est aussi reconnaitre que quelque chose dans cette union nous dépasse et que par cette union, nous pouvons découvrir quelque chose de Dieu et bien sûr de l’autre.

On me demande souvent si quelque chose a changé depuis le mariage. Au début, j’étais un peu perturbé parce que, finalement, notre quotidien n’avait pas changé. Et pourtant, il y avait eu le mariage. J’aime voir cela comme une graine mise en terre. L’action est faite, mais on n’en voit pas les conséquences immédiatement ou plutôt on ne se rend pas compte des conséquences à venir. Aujourd’hui, je sens que notre relation a évolué en profondeur. Au-delà de l’aspect social et familial, il y a un sentiment de complétude qui nous permet d’avancer plus loin dans la connaissance de l’autre et de Dieu.

Tout comme la graine mise en terre a chaque jour besoin d’eau pour s’épanouir, il faut sans cesse s’occuper  de son mariage pour le rendre plus heureux et plus vrai. Le mariage tout comme la liberté et le bonheur ne sont pas des fruits sans semence. Et sincèrement, quel bonheur que d’avoir à s’occuper de son mariage tous les jours !

Thomas

Liens utiles

En savoir plus sur Saint Valentin, avec Nominis

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Anonyme says: février 14, 2013

    De bien belles paroles…

    Si on tombe sur le bon pretre c’est super mais si on tombe sur un charlatan comme se fut mon cas, quelle galère pour s’en remettre ensuite ! Je ne sais toujours pas ce qui c’est passé ce jour là et qu’est ce que se pretre Polonais à fait à mon esprit, mais depuis j’ai traversée une grosse depression, perdu mon travail et ma petite voix est devenue pessimiste, jusqu’à entendre des noms de maladie se repeter 10, 20, 100 fois par jour. Bon je suis encore en vie, et ca c’est une grande fierté pour moi. Je croyais que la traversée du desert durait 40 jours mais pour moi ca a duré 6 mois et je suis maintenant au chômage.

    Donc ne comptez pas sur moi pour conseiller le mariage religieux à personne !

  2. Benett says: février 20, 2013

    Merci Thomas pour ce très beau témoignage. Cela fait tant de bien d’entendre des paroles positives alors qu’autour de nous, tout est sans cesse remis en question et soumis au doute. Ce n’est vraiment pas facile d’y croire encore et de s’engager… !
    Merci donc et longue vie à vous deux.

  3. Betuel says: juin 18, 2013

    Le mariage est voulu par Dieu et reste absolument indissoluble. Courage aux mariés.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !