Skip to content

JMJ en Bourgogne : l’expérience de l’universalité à Taizé

Publié par jeunescathos le 24 juillet 2013 - JMJ

Du 22 au 28 juillet, les Carmes de Paris emmènent les jeunes dans un pèlerinage sur les routes de Bourgogne, en communion avec les JMJ de Rio ! Retour sur ces JMJ Bourgogne 2013 avec Clémence, participante et organisatrice.

La cour centrale de Taizé

Harald OPPITZ/KNA-Bild/CIRIC

Entre Gengoux le National et le Carmel de Mazille, les jeunes parcourront environ 35 kilomètres sur trois jours de marche. Ils sont une dizaine à avoir choisi de vivre ce temps de pèlerinage avec les Carmes de Paris.

Pour Clémence, membre du groupe Va’carme, le groupe jeune des Carmes de Paris, c’est un nombre idéal : « C’est une chance d’avoir un petit groupe, ça permet de connaître davantage les participants, d’approfondir les relations et de ne pas s’arrêter à la superficialité. Ça nous permet aussi de poser toutes les questions qui nous tiennent à cœur, ce qui n’est pas toujours possible si on est trop nombreux. »

Un bain international à Taizé

Rencontre européenne de jeunes à Rome

Alessia GIULIANI/CPP/CIRIC

Hier, le petit groupe a rallié Taizé pour y vivre, pendant une journée de halte sur leur route, la rencontre et la découverte de l’universalité de la foi que les pèlerins expérimentent actuellement à Rio. « A Taizé, on est 3 500 et seulement 150 français, ça nous oblige à parler anglais. » témoigne Clémence. « On est vraiment dans un bain international et ça nous ouvre à l’universalité de la foi, de ces jeunes qui viennent ici en masse. On communique aussi par gestes, ça crée des fous rires, des instants particuliers. »

En plus des temps d’enseignement et de prières quotidiens, les jeunes du groupe JMJ Bourgogne vivent depuis hier au rythme de Taizé. Pour Clémence, déjà venue à Taizé plusieurs fois, c’est un temps fort : « En venant à Taizé, je me disais que je connaissais déjà, que ce serait la routine. En fait, j’ai vraiment été surprise. J’ai été prise dans la prière. Quand on est 3 500 à chanter, ça fait comme une vague ; on a un sentiment de puissance, on se sent portés par tous les autres. C’est très fort. »

Un retour sur leur vie personnelle

JMJ BourgogneDemain, le groupe quitte Taizé pour Cluny et un temps plus historique de visite de l’abbaye avant le départ pour la dernière étape du pèlerinage : le Carmel de Mazille. « C’est là qu’on finit la semaine », explique Clémence. « D’autres choses y germeront. Ca va nous mener progressivement vers un retour en nous-même, sur notre vie personnelle, notre relation à Dieu… Ce sera instructif. » Là-bas, les jeunes s’attendent également à recevoir quelques nouvelles des JMJ de Rio.

D’autres jeunes s’apprêtent à rejoindre le groupe en cours de marche, et Clémence conclut son récit sur une invitation : « S’il y a des motivés, ils peuvent toujours venir nous rejoindre : on les accueillera à bras ouverts ! »

Liens utiles

JMJ Bourgogne 2013
Les JMJ en Bourgogne, pour approfondir le message du Christ
Les alternatives en France
Les JMJ en direct
Le site des JMJ

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !