Skip to content

« Samedi, je serai prêtre ! »

Publié par jeunescathos le 5 juin 2014 - A la Une, Ordinations, Vie de l'Eglise, Vocations

 Jean-Alexandre, frère carme, a été ordonné prêtre samedi 7 juin. Il nous partage le sens de cette expérience peu ordinaire ! Que signifie pour lui être « ordonné » ?

CollegioSanStanislaoLjubljana-mosaique - rupnik

Le 7 juin, je serai prêtre. Je le dis avec joie et avec confiance, tout en entrevoyant l’écart entre cette responsabilité et ma faiblesse. Mais c’est le Seigneur qui appelle ; c’est Lui aussi qui donne la capacité de répondre OUI à son appel et d’y être fidèle chaque jour. Alors pourquoi hésiter ? Ce serait de la fausse humilité …

Qu’est-ce que cela va changer dans ma vie religieuse ?

Fr. Jean-Alexandre de l'Agneau lors de son ordination diaconale en juin 2013

Fr. Jean-Alexandre de l’Agneau lors de son ordination diaconale en juin 2014

Toute ordination opère une transformation profonde de la personne. Cependant, elle ne va pas pour autant révolutionner mon rythme de vie quotidienne. Ma vocation en effet est d’être un frère carme dont la vie se conjugue en trois dimensions : contemplative, communautaire et apostolique (voir Une journée de carme). Je ne vivrai pas mon sacerdoce en paroisse mais dans le cadre de nos Couvents de frères, avec nos différentes activités. Actuellement, je suis au Couvent de Paris : j’y concélèbrerai donc la messe communautaire ouverte à tous les fidèles et exercerai mon ministère à différentes occasions, surtout auprès des jeunes. Notre apostolat auprès de nos sœurs Carmélites, des laïcs du Carmel, de groupes que nous accompagnons, va souvent de pair avec des célébrations de sacrements, principalement l’Eucharistie et la confession. C’est pourquoi la plupart des frères sont ordonnés prêtres. (voir : Peut-on à la foi être prêtre et carme ?)

Quel est le sens de l’ordination pour moi ?

Certes ma vie est déjà donnée au Christ et à l’Église puisque j’ai déjà prononcé mes vœux définitifs. Et pourtant je me suis préparé à cette ordination comme à une invitation à me donner de nouveau, avec la certitude que c’est surtout le Christ qui va se donner à moi. Et il se donnera à moi pour que je sois le ministre de sa miséricorde. Pour que la vie qu’Il me donne, je la transmette au Peuple de Dieu par sa Parole et les sacrements de sa vie.

Dans le rituel de l’ordination, je retiens particulièrement les paroles de l’évêque au moment où il remet la patène et la coupe à celui qui est ordonné :

« Recevez l’offrande du peuple saint pour la présenter à Dieu. Ayez conscience de ce que vous ferez, imitez dans votre vie ce que vous célébrez par ces rites et conformez-vous au mystère de la croix du Seigneur. »

Aussi je demande au Seigneur la grâce de cultiver chaque jour cette attention à ce que je célèbre mais aussi de vivre selon la logique eucharistique, afin que ma vie soit effectivement donnée. En d’autres termes, je ne veux pas être un « fonctionnaire du culte » mais être par ma pauvre vie un transmetteur de la Vie et de l’Amour de Jésus.

Si vous avez lu cet article jusque-là, vous savez quelle prière formuler pour moi : merci d’avance !

Frère Jean-Alexandre de l’Agneau, Carme Déchaux

 

 

 

Voir aussi :
Relecture de l’évêque Mgr Renauld de Dinechin sur l’ordination
La vidéo – Le Carmel : 3 mots – 3 mins
Témoignages – Récits de vocation
>>> Les activités Jeunes proposées par les carmes

Témoignages de vocation sur Jeunes Cathos blog
Devenir prêtre
Trouver son cap ?

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !