Skip to content

« Voici que je vous envoie… » (Mt 10,16)

Publié par Admin le 7 août 2014 - A la Une, Hé toi là ! Pourquoi pas toi ?, Vie de l'Eglise, Vocations

Pendant un an, Bénédicte nous a raconté, dans le journal « Pourquoi pas toi ? », son année en école d’évangélisation à Paray-le-Monial, l’Emmanuel School Mission (ESM), en développant les quatre piliers de la formation: la vie fraternelle, la prière, la mission et la formation. Dans ce billet, elle relit les nombreux fruits de son année qui l’amènent aujourd’hui à un choix de vie consacrée !

ESm Ecole d'évangélisation Paray-le-MonialIl y a un mois, j’ai quitté Paray-le-Monial avec la conscience d’avoir beaucoup reçu et le désir fort d’être témoin de l’amour de Dieu à chaque instant de ma vie.

Les fruits

Je rentre marquée par des expériences qui m’ont fait grandir et qui m’ouvrent de grandes espérances pour l’avenir :

- voir une si grande soif se révéler dans le cœur des personnes rencontrées ! Soif d’écoute, d’amour, de sens… qui m’invite à ÊTRE simplement auprès des gens, avant de faire quelque chose pour eux.

- découvrir qu’évangéliser, c’est entrer dans une nouvelle forme de relation : être à l’écoute, donner une parole d’espérance et faire en sorte que ma façon d’être présente amène les personnes à questionner l’origine de ma joie.

- m’émerveiller de la force de la vie fraternelle : nous avons appris à être vrais, simples, respectueux. Née du défi de la vie communautaire internationale et mixte, une grande fraternité nous unit, ancrée dans l’amour du Christ partagé.

- réaliser mon désir de début d’année : mettre le Christ au cœur de ma vie. Dieu attendait que je sois prête à L’accueillir au plus intime de moi-même pour illuminer mon quotidien de son feu. L’ESM m’a permis de Lui ouvrir mon cœur. Il est le roc sur lequel je m’appuie chaque jour pour les plus petits détails comme pour les plus grandes émotions.

évangélisation - ESM - 3- apprendre à poser sur chacun un regard éclairé par une certitude : il / elle est enfant bien-aimé de Dieu. Et ainsi freiner mon jugement, refuser de médire… Ce regard, c’est le fruit d’une meilleure connaissance de moi-même. J’ai appris à m’aimer telle que je suis, particulièrement grâce à la vie fraternelle, qui révèle si bien les meilleurs aspects de ma personne tout comme les moins faciles à accueillir.

- Aimer l’Eglise ! J’ai appris à la connaître et à l’aimer telle qu’elle est en vérité. J’ai vu, que malgré toutes les crises traversées et à venir, elle reste une institution vers laquelle le monde en quête de sens tourne ses regards. Je souhaite que de nombreux chrétiens prennent conscience de la beauté de l’Eglise et du besoin qu’elle a de l’engagement de chacun d’eux.

- Plonger dans l’aventure missionnaire : Quitter l’ESM, c’est voir 20 jeunes partir dans le monde avec des vocations très différentes, mais le même désir de témoignage, de service, d’engagement… Chaque année, ce sont de nouveaux missionnaires qui s’élancent dans la vie, animés du feu de l’Esprit, et ça, c’est une grande espérance pour l’Eglise et pour le monde !

La vie consacrée, pourquoi pas toi ?

ESM - fillesIl me reste maintenant à vous partager la suite de mon chemin.

Reprenons la question que je posai dans le premier billet… La vie consacrée, pourquoi pas toi ?

Cette année m’a donné l’occasion d’approfondir ce discernement. Avant tout, j’ai mieux compris la vocation profonde de tout baptisé : vivre avec Dieu au quotidien et annoncer l’Evangile.

Au cours de l’année, l’appel à la vie consacrée s’est confirmé, m’invitant à cheminer vers ce choix de vie pour y témoigner de la joie de suivre Jésus et j’ai senti qu’il était temps pour moi d’oser un nouveau grand pas :

En septembre, je rejoindrai comme postulante les Sœurs Apostoliques de Saint Jean.

Construire la « civilisation de l’amour »

trid2-640x360Grâce à l’ESM, j’ai vu que la diversité des états de vie au sein de la communauté chrétienne est une force pour construire la « civilisation de l’amour ». J’avance avec joie et paix vers le postulat, heureuse de savoir que d’autres jeunes chrétiens donnent leur vie à Dieu en marchant vers la vie conjugale ou d’autres formes de vie…

Osez inviter Dieu dans votre plan de vie !

Pour terminer cette rubrique, je souhaite à chacun de vous d’oser inviter Dieu dans votre plan de vie.

Je l’ai expérimenté : je Lui ai demandé de m’aider à trouver le chemin de vie où je pourrai le plus aimer, être heureuse et rendre les autres heureux. Puis surtout, j’ai laissé le temps façonner cette réflexion, en me donnant aux autres dans mes études, mon travail de jeune pro, mes engagements. Et lorsque le moment de prendre une décision est venu, tout s’est éclairé, confortant dans mon cœur une grande paix et la joie d’être chrétienne…

Alors avançons joyeusement au large, confiants dans Celui qui nous envoie comme des brebis au milieu des loups, forts de notre amour à l’image du Sien, et sûrs qu’Il nous accompagne à chacun de nos pas !

Bon vent à tous !

 

Bénédicte

Pour en savoir plus :
Site internet de l’ESM
Page Facebook de l’ESM

Site internet des soeurs apostoliques de Saint Jean

Lire aussi :
Journal de Bénédicte, à l’école d’évangélisation de Paray-le-Monial
1. Hé toi là ! Pourquoi pas toi ?
2. La vie fraternelle – Pourquoi pas toi ?
3. La prière – Pourquoi pas toi ?
4. La mission : « La foi grandit quand on la partage! »
5. La formation : « pour unifier ma vie »

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. prier says: août 12, 2014

    Souhaitons bonne continuation à Bénédicte dans ses expériences, qui l’ont déjà amenés à une certaine réflexion sur l’amour d’autrui et de soi

Ajoute un commentaire

Prends la parole !