Skip to content

Open Church : faire découvrir une Eglise dynamique !

Publié par jeunescathos le 13 octobre 2014 - A la Une, Evangélisation, Rentrée étudiante, Vie de l'Eglise

Open Church à Nantes, à Toulouse, à Lyon … de nombreuses initiatives ont lieu par les aumôneries étudiantes en début d’année pour lancer une nouvelle dynamique. Suzanne était à Toulouse et Marianna à Nantes.

 

Le Festival Open Church, pour sa 6ème édition, s’est tenu à la paroisse étudiante de Toulouse. Initiative étudiante épaulée par l’Abbé d’Artigues, prêtre de la paroisse, son but est de présenter l’ensemble des propositions de la pastorale des étudiants, qui sont nombreuses! En effet, en début d’année, les étudiants arrivent sur Toulouse et ne sont parfois pas au courant de ce qui leur est proposé.

Combler toutes les sensibilités


dj in the church
Chaque soir, une soirée est organisée sur un thème différent : servir les plus pauvres, se former, la louange, les activités de campus… Il y a de quoi combler toutes les sensibilités et surtout faire découvrir une Eglise dynamique, ouverte et qui aime les jeunes !

La force de ce festival ? Son organisation pour et par les étudiants ! Nombre d’étudiants témoignent: ce festival touche, étonne, ravive la flamme de la foi. La messe de rentrée en fut la plus belle expression: autant d’étudiants, dans un recueillement et un silence absolu, c’est beau !

Témoigner de sa foi


messe
Pour les organisateurs, c’est aussi le moyen de s’engager et de témoigner de notre foi. Le nombre d’étudiants bénévoles présents à chaque soirée, leur dévouement et la simplicité qui en découle montrent que chacun y trouve sa place, ensemble vers le Christ. Je me suis engagée pour donner mon aide, et c’est finalement le Christ qui m’a aidée à mieux l’aimer au fur et à mesure du déroulement.

S’engager, c’est un des piliers de la vie de foi d’un étudiant. A travers cette expérience, on se découvre, on découvre les autres et on redécouvre le Christ. Chacun à la mesure de ses moyens pose une pierre sur l’édifice. L’année démarre alors sur une base solide et fructueuse. Ce festival touche les cœurs et prépare l’étudiant dans son cheminement.

 

 

SuzanneSuzanne, 22 ans, étudiante en droit.

 

 

 

 

 

Open Church, késako ?


openchurch front
L’année dernière, un mini festival Open Church avait eu lieu à l’issue d’une messe étudiante un dimanche soir. Cette année nous avons souhaité opter pour une toute nouvelle formule. Nous souhaitions donner à la messe de rentrée des étudiants, célébrée par notre évêque, Mgr James, une dimension exceptionnelle, d’où notre choix d’opter pour une messe de rentrée à la cathédrale.

Notre but était de réunir les étudiants – les catholiques convaincus comme ceux qui (re)découvrent l’Eglise – à l’occasion d’une messe, suivie d’un forum des propositions cathos pour les étudiants. La préparation d’Open Church a commencé au mois de juin. Très rapidement, j’ai réalisé que j’allais devoir composer avec les idées assez folles de nos aumôniers et … la réalité. La réalité s’est imposée : dossiers à envoyer à la mairie, matériel à prévoir, répartition des tâches etc.

Réussir l’impossible !

Open Chuch photo 2Organiser Open Church m’impressionnait. Cela m’a permis de découvrir le management de projet, discipline pour moi tout à fait inconnue. Il faut dire que je suis plus habituée au tableau des déclinaisons allemandes qu’aux tableaux Excel. Jusqu’au weekend précédent l’événement, je me suis demandée comment il était possible qu’Open Church ait vraiment lieu. En effet, je voyais tout ce qui n’avait pas été fait et tout ce que nous aurions pu mieux faire. Bien sûr, je savais qu’en mettant ma confiance en Dieu, nous ne craignions pas grand-chose. Dans les moments de découragement, j’ai confié mes craintes à Dieu, mais j’ai surtout rendu grâce. Se mettre au service, ce n’est pas choisir la facilité, il nous faut chaque jour accepter nos faiblesses et nous dépasser pour servir le Christ.

S’engager à l’aumônerie : une grande joie !

Si j’avais su à quel point passer la porte de l’aumônerie des étudiants allait changer ma vie ! Aujourd’hui, je rends grâce pour tout ce que j’y ai vécu, ce que j’y vis. Être au service à l’aumônerie des étudiants est une grande joie. Servir l’Eglise, donner de mon temps, de mon énergie, le meilleur de moi-même, pour les autres, pour cet Autre me rend vraiment heureuse. Quelle joie de voir les étudiants grandir dans la foi, de les voir à leur tour s’engager pour servir l’Eglise. Pour moi cette mission est une belle école de vie. Non seulement, elle m’apprend à aimer en vérité les autres, mais aussi à faire confiance. Cela m’apprend également beaucoup de choses sur moi-même. Partager cette mission avec des amis, de vrais, a été/est quelque chose de très beau.

« N’attendez pas de vous sentir capable pour vous engager ! »

N’attendez pas de vous sentir capable pour vous engager ! Engagez-vous et le Christ vous rendra capable de faire sa volonté. S’engager rend profondément heureux, cela nous apprend à nous décentrer de nous-même dans un monde où la tentation de ne penser qu’à soi est grande…

« Aie au fond du cœur la racine de l’amour : de cette racine, il ne peut sortir que du bon », St Augustin

 

 

 

Marianna - open churchMarianna, 21 ans, étudiante en 2ème année de licence

 

 

 

Voir aussi :
Etudiante en responsabilité : la joie du service !
Etudiant en responsabilité : « l’Eglise chez les jeunes a plusieurs visages »
Les bonnes questions à se poser pour commencer l’année
La prière de l’étudiant
L’esprit de rentrée
Habiter le quotidien
Dossier rentrée

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Clara Tremblay says: octobre 1, 2015

    Désolant de vois en France ( pour faire moderne ? ) des sites en anglais
    Que vient faire  »open church » dans le langage français .
    Désolant de voir çà

Ajoute un commentaire

Prends la parole !