Skip to content

De la rencontre de l’Autre en Algérie

Publié par jeunescathos le 8 janvier 2015 - A la Une, Engagements, Interreligieux, Vie de l'Eglise

Camille a passé quelques mois de volontariat dans le Centre El-Amel de formation féminine auprès de femmes et de jeunes filles à Mascara en Algérie où elle a pu vivre une expérience interreligieuse édifiante. 

P1140180En commençant une année de pause dans mes études par un séjour en Algérie, j’ai souhaité « oser » une réponse à la parole du Seigneur qui raisonnait de manière particulière en moi : « Je la conduirai au désert et je parlerai à son cœur » (Os, 2, 16). Sans aller jusqu’au Sahara ^^, j’ai quitté mon quotidien en France pour Mascara, petite ville de 10 000 habitants au cœur des montagnes de l’Ouest algérien … On peut parler d’un « désert » au sens de ce retrait que j’ai été invitée à vivre, mais à dire vrai ce n’était pas vraiment la sécheresse ! Dieu a bel et bien parlé à mon cœur, au rythme trépidant de la vie communautaire, dans la fertilité du partage, dans la richesse des rencontres, dans la joie des évènements prévus et imprévus…

 Touchée par l’accueil

P1120339-1J’y ai simplement partagé le quotidien joyeux de la petite communauté chrétienne de Mascara, et du Centre El-Amel, où viennent chaque jour de nombreuses femmes pour des activités de broderie, couture, crochet, pâtisserie… et même aérobic ! Ce qui m’a le plus touchée c’est la manière dont j’ai été accueillie par tous ces Algériens qui m’ont ouvert leur porte, qui ont pris soin de moi… Je me suis alors retrouvée dans la position du « pauvre » dont parle Jésus (voir Lc, 14, 12-14), qui n’a rien à donner en retour de ce qu’on lui offre… Ce sont vraiment mes amis musulmans qui m’ont fait comprendre la profondeur de cette proposition que nous fait le Christ.

 La « Maison de la Paix »

P1140276Venue aussi à Mascara pour vivre une expérience inter-religieuse, j’ai été heureuse de partager avec des musulmans des moments forts de prière. Ce fût par exemple le cas lorsqu’un de nos amis, Hussein, a entrepris de nous montrer le dôme qu’il avait construit avec d’autres jeunes : Dar-Es-Salam, la Maison de la Paix. Faite de chaux, d’argile et de sacs plastiques, soutenue par des fils de fer, la petite cahute est un lieu destiné à la méditation, un dôme de paix qui invite chacun à faire une construction semblable au fond de son cœur. Hussein a tenu à ce que nous priions ensemble. Les religieuses et moi avons donc chanté Nada te turbe dans ce petit lieu sacré, tandis que les quelques personnes qui se recueillaient dans la lumière orangée des bougies murmuraient avec nous… Notre prière fût suivie de la Fatiha, sourate d’ouverture du Coran, récitée par les quelques musulmans présents. Je suis encore vraiment émue aujourd’hui de ce moment de communion et d’unité en Dieu.

Ainsi, le souhait formulé par une amie, elle aussi passée par Mascara, n’aurait pas pu mieux se réaliser. Elle m’avait écrit : « Vis à fond ce temps de découverte de l’autre… Tu y rencontreras aussi l’Autre ! ».

Capture

 

Camille

 

 

 

Voir aussi :
« Elle est musulmane, je suis catholique et nous prions ensemble »
Rubrique Interreligieux

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Jac HUBERT says: janvier 13, 2015

    Particulièrement intéressé par l’expérience de Camille à MASCARA en Algérie ,je souhaite communiquer avec elle par mail. Merci.

    • Admin says: janvier 19, 2015

      N’hésitez pas à nous envoyer un mail via le formulaire de contact de ce site
      bonne journée,

  2. brottier jeanne says: décembre 6, 2015

    Si vous vous êtes un peu renseignée sur l’histoire de l’Algerie vous avez pu constaté que pendant la présence française 1830 à 1962 la France a modernisé ce pays et à soigné la population indigène.
    Ils étaient à peine un million en 1830 et 10 millions en 1962……Si la politique américaine sur les Indiens avait été appliquée en Algerie vous auriez rencontré des villages a touristes ou les femmes auraient exécuté des danses du ventre et les hommes de la musique avec une rayeta (une flute)
    Les Pères Blancs et les Soeurs Blanches de Mgr Lavigerie assuraient le soutien des musulmans qui n’étaient pas malraités par les Français d »Algerie comme la pensée unique se plait a le colporter.
    Les Soeurs assuraient surtout le soutien des femmes en leur apprenant : la puericulture, la broderei……
    Avez-vous visité le cimetière chrétien de Mascara ? Les tombes étaient certainement profanées comme dans la plupart des cimetières chrétiens en Algérie. Est-ce que cela vous a interpelle ?
    Savez-vous que les Français d’Algerie souffrent cruellement de savoir que les corps de leurs parents sont sortis de leurs tombes sans que cela émeuve ni l’Eglise de Ffance ni le gouvernement français.
    Dans quel état était l’eglise de Mascara? Certainement une mosqueé ou complètement détruite ou servant de hangar pour le matériel agricole. Est – ce que cela vous a interpelle ?
    Le dialogue avec les musulmans c’est très beau mais avez-vous lu la sourate du Coran qui appelle au meurtre sur les infidèles, c’est à dire vous et les personnes du 13 Novembre……..
    Apprenez que l’Islam n’est pas la religion de la tolérance mais celle de la soumission……
    Le rapport de votre expérience est intéressant mais INCOMPLET car vous avez caché les choses qui fachenr. Revenez à la réalité et ce n’est pas : »Tout le monde est beau, tout le monde est gentil »,

Ajoute un commentaire

Prends la parole !