Skip to content

A la découverte de l’Eglise arménienne

Publié par jeunescathos le 25 février 2015 - A la Une, Chrétiens d'Orient, Événements, Interreligieux, Vie de l'Eglise

A l’occasion du centenaire du génocide arménien (1915 – 2015), Antiokia, le groupe de jeunes de l’Oeuvre d’Orient, propose de découvrir l’Église arménienne.

Ce mois-ci et en mars, nous partons à la découverte de l’Eglise arménienne, à l’occasion de la commémoration du centenaire du génocide de 1915. Nous apprenons peu à peu à connaître ce beau petit pays chargé d’histoire et de culture. L’Arménie a été le premier Etat chrétien du monde, dans lequel l’Evangile s’enracine dans une antique civilisation du Proche-Orient !

L’Arménie, un des berceaux de la Bible

Le Mont Ararat et le monastère KhorvirabJean-Pierre Mahé, académicien et historien du Caucase, nous a présenté dimanche 22 févirer la spiritualité arménienne et son importante diaspora à travers le monde. « La foi déplace les montagnes (Matthieu, 17,20), mais en Arménie, ce sont les montagnes qui ont fixé la foi », aime dire cet orientaliste français. Et c’est un pays dont parle la Bible ! Situé aux sources du Tigre et de l’Euphrate, qui font partie des quatre fleuves sortant de l’Eden (Genèse 2, 8. 10-14), le Plateau arménien est longtemps passé pour une localisation possible du Paradis terrestre. Ce premier berceau aurait également accueilli l’Arche de Noé, qui a échoué, après le déluge, au sommet du Mont Ararat.

Messe selon le rite arménien

La messe de rite arménien

Nous avons ensuite rejoint les jeunes Arméniens de la cathédrale Sainte-Croix à Paris pour vivre la messe selon leur rite. Un rite, de mon point de vue, bien différent que ceux que nous avions connu jusqu’ici. Je trouve qu’il se rapproche beaucoup de la forme extraordinaire de notre rite latin.

Il a été attesté dès le Vème siècle et n’a pratiquement pas changé depuis ! Conformément à la tradition antique, le sanctuaire (l’espace liturgique) est tourné vers l’Est (vers le soleil levant) et le « Saint des Saints » est séparé du reste d’église par un grand rideau rouge qui trouve ses origines dans le Temple de Jérusalem.

Au pot de l’amitié après la messe, nous avons pu partager nos impressions sur cette liturgie, les questions ont fusé !

Une veillée de prière à la mi-Carême pour les victimes du génocide arménien

DSC04621

Le pot après la messe

Notre prochain rdv ? Le jeudi 12 mars, où nous nous rendons à l’église syriaque Saint Ephrem. Ce sera l’occasion de confier à Dieu nos frères persécutés qui payent le prix de leur fidélité à leur foi, et de se rappeler des victimes du génocide de 1915.

Le pape François célébrera lui aussi une messe à l’intention des victimes du génocide le 12 avril prochain. La commémoration officielle du centenaire avec une grande messe à la basilique de Saint-Denis aura lieu le 26 avril.

Les victimes oubliées

A ce propos, il ne faut pas oublier que le génocide arménien par le gouvernement ottoman a en réalité occulté le génocide qu’ont subi les autres populations chrétiennes de cet Empire. En effet, les Assyriens et les Grecs, ont été ces « autres » victimes méconnues et oubliées de ce génocide, victimes tombées durant les massacres, tueries, déportations et exodes entre janvier 1915 et la fin de l’été 1918. Les rescapés ont alors été contraints à l’exil dans les régions périphériques : dans le Caucase russe, dans le Nord de l’Irak et de la Syrie, ainsi qu’au Liban. C’est pourquoi nous rencontrons de nombreux Arméniens originaires de ces pays-là.

Les prochains projets

Pour la suite du programme, en avril, nous visitons les jeunes chaldéens de Sarcelles, à la paroisse Saint-Thomas l’Apôtre, que nous avions déjà rencontrés l’année dernière. Cela nous permettra de créer plus de liens fraternels pour mieux connaître cette grande paroisse jeune et dynamique !

Parallèlement à ces temps de rencontres et de prière, on ne manque pas d’idées ici : nous avons le projet d’organiser au printemps un tournoi de foot entre les différentes églises orientales d’Ile-de-France. On appellerait cela… la Coupe d’Orient et d’Occident ! Vous êtes intéressés ? Venez nous aider à concrétiser ce projet pour continuer de vivre la fraternité au sein de l’Eglise, entre jeunes chrétiens orientaux et latins ! Rejoignez-nous !

Laëtitia

L’évènement Facebook pour le 12 mars
La page Facebook d’Antiokia

Les autres témoignages sur Antiokia
Tous les témoignages à propos des chrétiens d’Orient

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !