Skip to content

Le Service Civique, se rendre utile pour grandir

Publié par jeunescathos le 15 juin 2015 - A la Une, Engagements, Événements, Service civique, Vie de l'Eglise

Depuis 5 ans, près de 3000 volontaires de Service Civique de 16 à 25 ans se sont engagés dans des associations chrétiennes. En effet, la Plate-forme Ecclésiale pour le Service Civique, créée pour accompagner le développement du Service Civique dans les réseaux ecclésiaux, fête ses 5 ans ce 15 juin 2015. En quoi consiste le service civique dans une association chrétienne ? Pour le découvrir, retrouvez les témoignages de François et Eve, volontaires de Service civique dans le diocèse d’Orléans, de Valentin et Perrine, volontaires de Service Civique pour le MRJC et Marie et Laure, volontaires de Service Civique pour la DCC.

 

François, 21 ans, en mission chez « Les Amis de Pierre » dans le diocèse d’Orléans

Volontaires de Service Civique dans le diocèse d'Orléans

Volontaires de Service Civique dans le diocèse d’Orléans

Auprès des personnes à handicap mental, tant avec les résidents qu’avec les professionnels, je rencontre l’Autre et mes relations aux autres s’en trouvent enrichies. De plus, par le concept même du service, je me sens utile pour la société et plus directement dans l’association.

Eve, 18 ans, en mission au collège St Marceau dans le diocèse d’Orléans

J’ai pu passer en douceur du monde lycéen au monde adulte. J’ai ainsi pu prendre confiance en mes capacités et dans celles des autres. Avec ce temps, j’ai pu finaliser mon projet personnel, et prendre plus de temps pour le réfléchir et le rendre réalisable.

 

 

Valentin, 24 ans, volontaire service civique en Poitou-Charentes pour le MRJC :

Les volontaires de Service Civique du MRJC

Les volontaires de Service Civique du MRJC

Être volontaire, c’est avant tout vivre une aventure à échelle humaine, une aventure qui quoi qu’il arrive nous fera grandir, en expérience, et en humanité.

Le volontariat c’est aussi la chance et l’opportunité de nous rendre utile au sein de notre société actuelle en réalisant les missions qui nous ont été attribuées.

Ma mission : faire découvrir aux jeunes lycéens et collégiens leur pouvoir d’agir aujourd’hui et pour le futur. Pour cela j’organise des débats et des ateliers avec eux. J’essaye de faire au mieux afin de les guider sur les divers projets en leur offrant des bases et des valeurs qui semblent justes à l’organisation qu’est le MRJC.

Le service civique m’a apporté avant tout une grande et fabuleuse aventure, faite de belles rencontres, d’échanges de savoir. Cela me donne de l’expérience pour ma vie future dans l’animation et m’apporte une certaine sérénité sur mon travail et plein de nouveaux projet pour l’avenir. Cela commencera très prochainement par un autre service civique mais cette fois-ci section européenne.

 

Perrine, 18 ans, volontaire service civique en Champagne-Ardennes pour le MRJC :

Je suis volontaire depuis 8 mois et ma principale mission est l’organisation du séjour d’hiver et du séjour d’été. Ainsi, je gère les inscriptions, reçois les dossiers et m’implique dans les différentes marches à suivre pour réaliser un camp réussi. Ce volontariat m’a apporté beaucoup de choses, autant en terme de capacité de travail et de compétences que dans ma vie sociale. J’ai rencontré de nombreuses personnes qui m’ont permis d’avancer et de découvrir qui je voulais devenir. J’ai passé de très bons moments à m’impliquer dans ce volontariat et à discuter avec des personnes que je n’avais pas obligatoirement l’habitude de fréquenter. J’ai également découvert l’envers du décor d’un séjour. Alors que j’ai durant de nombreuses années participé aux camps en tant que jeunes, me voilà désormais organisatrice et animatrice. Des points de vues complètement différents qui m’ont permis de m’enrichir je pense, aussi bien dans mon travail que dans mon estime personnelle. J’ai pris de l’assurance au cours de ce volontariat et suis contente et fière de m’être engager en tant que volontaire. Ce temps m’a également permis de travailler sur moi-même et de m’impliquer dans un travail d’équipe où je ne coordonne pas les choses, ce qui n’a pas toujours été évident mais qui m’a permis de grandir.

 

Marie, 23 ans, volontaire service civique au Cambodge pour la DCC :

marieEn 2013, grâce à Inigo et à la DCC, je me suis envolée vers le Cambodge, pour un service civique de six mois à Banteay Prieb*, une école de formation professionnelle pour de jeunes adultes handicapés physiques. Ma mission était d’aider au développement commercial des ateliers de production artisanale (sculpture et textile) de Banteay Prieb. Vivre avec ces jeunes Cambodgiens pauvres (physiquement, matériellement) a été pour moi une expérience humaine et spirituelle fondatrice. J’ai été très touchée par leur joie profonde, une joie qui demeure malgré les souffrances et difficultés de la vie. J’ai aussi découvert combien la simplicité (dans l’être et dans l’avoir) et l’humilité peuvent nous rendre plus disponibles pour davantage accueillir l’Autre et Dieu dans nos vies. Au cours de cette expérience de volontariat, la première Béatitude (« Heureux les pauvres, le Royaume des Cieux est à eux ») est vraiment devenue Parole vivante pour moi.

* Banteay Prieb = « Centre de la Colombe » en khmer

 

Laure, 25 ans, volontaire service civique au Congo-Brazzaville pour la DCC :

laA l’époque étudiante en école d’ingénieur, j’ai profité de mon année de césure pour partir avec la DCC servir à Pointe-Noire (Congo-Brazzaville) pendant 6 mois, pour deux mi-temps. J’y ai été professeur de BTS dans une université d’une part et professeur de français/alphabétisation dans un centre salésien des « quartiers rouges » d’autre part. Partie servir, j’y ai découvert la joie du service gratuit et la richesse de la rencontre. Rencontre avec une culture différente, rencontre avec des personnes uniques, rencontre avec moi-même. Mais aussi, soif de mieux connaître Celui qui nous pousse à aimer, à nous donner. Une expérience à la fois « extra » ordinaire car dans un quotidien inhabituel, nouveau et même parfois difficile, mais aussi une expérience très simple, ponctuée de petites joies quotidiennes dans ce même environnement. Oui, nous sommes tous appelés à nous donner dès maintenant, ici, ailleurs, auprès de mon voisin ou à des milliers des kms, à chacun de trouver sa place et sa mission aujourd’hui.

Mes élèves de français (à gauche), ceux d’alphabétisation (au centre) et ceux de la fac (à droite)

alston 3 alston 4alston 5

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi :
Les 5 ans de la Plateforme ecclésiale pour le Service Civique
Qu’est-ce que le Service Civique ?
Où faire un Service civique ? : Retrouvez les associations de la Plateforme ecclésiale pour le Service civique
Autres témoignages de volontaires de Service civique
Journal d’un jeune volontaire en Service civique

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !