Skip to content

Des vacances engagées avec le CCFD-Terre Solidaire : ensemble pour un monde meilleur

Julie, Amandine, Mathias, Guillemette, Julien et les autres ont choisi de vivre des « vacances engagées » : trois semaines à la carte près de Fontainebleau, pour approfondir des thèmes en lien avec la solidarité internationale, l’écologie, l’environnement… Avec au programme : récolte de miel, chantier de rénovation, yoga, tri des déchets, toilettes sèches…
En vivant au cours de vacances un mode de vie respectueux de l’environnement avec un partage communautaire des tâches, avec des fruits et légumes locaux, compost, tri, récup…les vacanciers ont renoué une forme d’alliance fraternelle avec la terre.
(Voir le programme)

vacances engagées CCFDSouveraineté alimentaire, solidarité internationale… ces thèmes chers au CCFD-Terre Solidaire sont bien au cœur des vacances engagées de la maison st Tarcisius. Mathias, 30 ans, a pu participer en trois jours à la construction de toilettes sèches, la fabrique d’un sirop de panais, la mise en place d’un compost et du tri sélectif et bien sûr, au chantier de rénovation de la maison : trois matinées par semaine, chacun met la main à la pâte, sous le regard avisé de deux jeunes compagnons bâtisseurs, qui accompagnent avec bienveillance l’avancée des travaux.

Ecologie et solidarité internationale

scouts vacances engagées CCFD« Environnement et construction », c’est ce que sont venus chercher Audrey, 17 ans, Mathilde, 18 ans et Tanguy, 17 ans, trois scouts compagnons de Lyon pour leur premier camp en autonomie avant de réaliser leur projet de solidarité internationale l’an prochain.

« Nous avons appris plus de choses sur la manière de consommer plus durablement et comment cela a des répercussions sur l’environnement mais aussi sur des populations. Un jeu d’enquête du CCFD sur la souveraineté internationale nous a permis de mieux comprendre ce qui s’est joué en Haïti en 2008 et les liens entre géopolitique, économie, agriculture et climat. Tout le monde a le droit de se nourrir correctement ! ». « Cela m’a donné envie de continuer à m’informer une fois de retour chez moi, affirme Mathilde et m’a ouvert l’esprit sur des sujets d’actualité mais sur lesquels je ne m’étais jamais posée de questions. » De son côté, Audrey est contente d’avoir pu faire le lien entre ce qu’elle a appris à l’école en économie et des situations concrètes.

vacances engagées CCFD_tri des déchetsSur la solidarité internationale, ils ont pu aussi rencontrer des jeunes du CCFD partis en Israël et Palestine et ainsi mieux déceler les différents enjeux du conflit et surtout entendre des initiatives de partenaires sur place qui agissent.

« On constate un peu partout de multiples initiatives locales en marche, reconnaît Mathias. Plus les initiatives personnelles se multiplieront et plus cela pourra peser sur les politiques et industriels. Ces vacances engagées en font partie, continue-t-il, réunir différentes générations autour d’un projet de vie dans un si beau cadre, c’est un très bon concept. »

Vie communautaire et intergénérationnelle

Mathias, Amandine et Guillemette

Mathias, Amandine et Guillemette

La vie fraternelle en communauté et l’intergénérationnel, c’est ce qui est très apprécié ici. « On parle d’une société où les relations s’assèchent, où l’on ne communique plus. Or, je constate que beaucoup de gens sont en recherche de lieux comme cela, explique Amandine, 27 ans, chargée du projet pour le CCFD-Terre Solidaire. C’est un projet qui mobilise. J’ai été impressionnée et touchée par l’implication des bénévoles. Quand on propose quelque chose, les gens répondent positivement. Humainement, ce sont de formidables rencontres. Cela me redonne un bel espoir ! ».

« C’est la première fois que je vois une proposition si longue qui allie vacances et solidarité internationale, s’exprime Guillemette, 25 ans, salariée également au CCFD-Terre solidaire d’Ile-de-France. Chaque jour, de nouvelles personnes arrivent, d’autres repartent, et malgré cela, la vie communautaire reste stable. On découvre aussi les talents de chacun, à travers les ateliers que les uns et les autres proposent d’animer, c’est riche ! » Entre taï-chi, invitation à la gratitude… la parabole des talents en marche : chacun en fait profiter les autres !

Parmi les plus jeunes, Tanguy, appuyé de ses deux amies scouts, souligne l’accueil chaleureux et bienveillant du groupe : « L’âge n’a pas du tout été une barrière. Bien que nous soyons plus jeunes, tout le monde est venu nous parler comme si nous étions des adultes, et ça été pour nous très intéressant et formateur. On s’est senti considérés et pris au sérieux. »

Le lien à la foi

vacances engagées CCFDL’intergénérationnel s’expérimente dans les tâches au quotidien, à travers les travaux de la maison ou à la cuisine pour l’épluchage des carottes !

Ainsi, Mappy 29 ans, s’est souvent retrouvé avec Françoise, 70 ans, à la cuisine. Il lui confie comment il jouait à la messe quand il était petit. Et puis un jour, déçu d’un trop grand écart entre les paroles et les actes de certains croyants autour de lui, il décide de tout arrêter. Les deux semaines de vacances engagées – dont il a pris connaissance via Facebook – l’auront-elles réconcilié ? En tout cas, en repartant, il exprime son désir de rejoindre un groupe local du CCFD et de s’y associer lors de la COP21.

A la messe de lancement, parmi la quarantaine de personnes présentes, certaines n’avaient jamais assisté à une eucharistie de leur vie. Ils adhéraient au projet, ils sont venus par questionnement. A la soirée spirituelle « la Bible et la Création », peu de jeunes sont présents. Pourtant, Constance, Julien… sont interpelés par cette présence de l’Eglise et le visage qu’elle donne à voir. Une tente ‘oratoire’ a été installée.

Le CCFD et le ‘vivre-ensemble’ mondial

"Une solidarité à bâtir"

« Une solidarité à bâtir »

Pour Guillemette, le CCFD permet de comprendre que la pauvreté dans le monde n’est pas une fatalité : « Le CCFD donne les moyens d’agir sur les causes structurelles de la faim. Qu’est-ce que je peux faire concrètement pour changer les choses en France ? Le CCFD agit à travers trois leviers : le plaidoyer, le partenariat, l’éducation populaire. On informe le grand public, on fait du plaidoyer sur des lois qui doivent passer, et cela à partir de la réalité de partenaires qui nous transmettent ce qu’ils vivent localement dans leur pays. C’est une démarche partenariale atypique. C’est un ‘vivre-ensemble’ mondial qui personnellement, me rejoint. Il y a des interdépendances mondiales qui nous connectent les uns aux autres : si on ne change pas ici, cela ne changera pas là-bas. »

Et pour expérimenter ce partenariat dont le CCFD connaît les secrets, les vacanciers rencontrent cette semaine une partenaire péruvienne qui a participé à la COP20 qui a eu lieu à Lima au Pérou en 2014. Elle pourra témoigner des impacts de la COP2O dans son pays et des changements climatiques qu’ils vivent déjà.

 

En savoir plus
Le programme
Blog du groupe jeunes du CCFD-Terre Solidaire Ile-de-France

#YouthForCreation : participe au défi pour le climat !

« A travers ces vacances engagées, l’idée était de faire vivre la Maison St Tarcisius de Varennes-sur-Seine, léguée il y a 10 ans au diocèse de Meaux par un prêtre du diocèse, également aumônier du CCFD-Terre Solidaire, et qui a pour vocation de devenir une maison des jeunes et des associations, explique Amandine, 27 ans, chargée du projet. Les vacances engagées étaient une manière d’impulser un nouveau projet pour lui redonner vie, permettre sa rénovation mais aussi un temps de vie communautaire, de faire connaître le CCFD et surtout faire en sorte que des gens de tout âge, croyants ou non, se rencontrent. »
Objectif réussi !

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Claire gratitude says: juillet 29, 2015

    Mais c’est fou comme tu as été discret DJ, je pense que nous avons du échanger quelques mots, le reporter mystère a frappé ha ha ! Bravo pour cet article super et Gratitude pour ces magnifiques vacances engagées où nous avons passé en famille des moments forts et inoubliables !

    • jeunescathos says: juillet 30, 2015

      😉

Ajoute un commentaire

Prends la parole !