Skip to content

Vierge consacrée : Séduite par le Christ, j’ai dit « oui » !

Publié par jeunescathos le 10 septembre 2015 - A la Une, Vie Consacrée, Vocations

140 vierges consacrées étaient rassemblées le week-end dernier, les 5 et 6 septembre à Paris pour leur rencontre annuelle. De plus en plus nombreuses – elles sont plus de 600 en France – elles demeurent pourtant assez méconnues. Témoignage de Géraldine, consacrée le 31 mai dernier dans l’Ordre des Vierges consacrées.
Article paru dans « Eglise de Metz » de juin 2015, pp. 16-17

Consecration vierge consacrée

Copyright : F. Lavigne

Le 31 mai 2015, en la solennité de la Trinité et la fête de la Visitation, Monseigneur Jean-Christophe Lagleize m’a donné la consécration des vierges en l’église Saint-Rémi de Courcelles-Chaussy. Témoignage sur le chemin qui m’a amené à cette étape importante dans mon existence.

Inattendu

C’était il y a dix ans ! Tout commence au soir du décès de Jean-Paul II, un certain 2 avril 2005. Alors que j’étais étudiante et potassais mes cours de philo, voilà que Papa monte dans ma chambre et me dit « Jean-Paul II est à l’agonie, les jeunes prient sur la place Saint-Pierre ». Cette nouvelle tombe. De la glace. Me voilà seule avec elle.

Je traversais alors une obscure période d’athéisme, depuis six ans, et j’étais hantée par la question du pourquoi et du comment de l’existence et je ne savais que faire de la mienne.

C’est alors que, lâchant tout, j’ai retrouvé un chapelet oublié au fond d’un tiroir et je me suis remise à prier… jusqu’à ce jour. Cet instant-là, je ne l’oublierai jamais. Alors que le Saint-Père franchissait la porte du paradis, il me redonnait la vie.

Dans les jours qui ont suivi, effectuant une revue de presse pour mes études, je découvre un témoignage d’une vierge consacrée dans La Croix. Elle paraissait pleinement heureuse en assumant son travail au quotidien et en étant, jusque dans l’intimité de son corps, totalement donnée à Dieu. J’ai alors eu l’intime conviction que le chemin du bonheur passait par là pour moi aussi… J’avais trouvé un sens à ma vie !

Consecration vierge consacrée

Copyright : F. Lavigne

Discerner

 

Mais les questions surgissent : suis-je vraiment faite pour cette vie solitaire, au cœur du monde, et pour intercéder ? Suis-je en mesure d’assumer un quotidien et ce choix qui peut paraître provocateur à plus d’un de mes contemporains ? Où trouver de quoi oser, alors que j’étais encore entravée par la période d’athéisme qui m’avait si fortement perturbée ? Je partageais toutes ces questions à un prêtre que Notre-Dame de Lourdes a mis sur mon chemin. Il m’aidera avec une immense patience et bienveillance à cheminer. Qu’il en soit profondément remercié.

La source coule… dans la prière

Quelque neuf mois après les retrouvailles avec mon chapelet, et après avoir contemplé la grâce de la communion portée à un de mes proches gravement malade, j’ouvre pour la première fois de ma vie, le livre de la Liturgie des heures. Quelle merveille ! Quel bonheur ! Je suis séduite par ces hymnes qui sont pour moi comme des murmures d’amour. Je crie à gorge déployée avec le psalmiste et je savoure la Parole de Dieu qui est donnée. L’eau de la vie jaillit ! Un soleil de matin de Résurrection se lève. Quelle joie !

Depuis, je ne lâcherai plus ce livre, qui est bien plus qu’un compagnon de route. Il rythme mes jours et mes nuits, accompagne mes joies et mes peines et soutient ma prière pour l’Eglise, pour le monde, pour le diocèse, pour les prêtres et pour toutes les intentions confiées.

L’oraison silencieuse et l’eucharistie quotidienne permettent aussi de vivre un cœur à cœur avec Celui que mon cœur aime et avec Celui que je suis appelée à chercher sans cesse, jour après jour, sur les autoroutes des grandes fêtes ou dans les sentiers arides – mais source de maturation spirituelle – de l’épreuve.

Vivre, humblement et fidèlement

Le Seigneur m’a appelée, le Seigneur m’a donné gratuitement ce qu’il fallait pour répondre à son appel. Il m’a offert, alors que je n’en suis pas digne, son Amour et la parure qu’Il souhaitait.

Aujourd’hui, je peux m’appuyer sur la méditation de la Parole de Dieu, sur une Règle de vie, sur la spiritualité carmélitaine, sur le lien spirituel et canonique particulier avec Monseigneur Lagleize qu’a introduit la consécration, sur le diocèse dont je partage la vie au quotidien, sur ma communauté de paroisses (Sainte Thérèse au pays des deux Nied), sur des amitiés qui me sont données…

Reste à vivre tout ce qui me sera donné et à être fidèle, jusqu’au moment où sera venue l’heure de contempler, face à face et sans voile, le Christ-Epoux.

géraldine

 

 

Géraldine Caps

Article paru dans « Eglise de Metz » de juin 2015, pp. 16-17

 

L’Ordre des Vierges Consacrées
La consécration de Géraldine sur le site du diocèse de Metz

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Pulgar Jacqueline says: septembre 10, 2015

    Je ne connaissais pas cet ordre que je découvre avec un immense plaisir.Cela demande une grande force de caractère , une spiritualité et un amour du Christ très fort .

  2. kaboré sophie says: janvier 28, 2017

    Je suis une vierge consacrée de l’archidiocèse de koupéla, l’un des diocèses du Burkina Faso. J ‘ai été consacrée le 1er Août 2015 à Ouagadougou par son éminence Cardinal Philippe Ouédraogo. Je suis Sage-femme de profession.
    Je suis très épanouie et invite à toutes les jeunes filles qui pensent à cette vie de pas hésiter car il y a que du bonheur et de la tranquillité en se donnant au Christ « Epoux ».

    • Louise-M. Laporte says: février 5, 2017

      Merci Sophie de dire et de redire combien il est doux d’être épousée par Jésus! Pour ma part, j’ai été consacrée dans l’Ordre des vierges par Monseigneur Anthony Meagher Archevêque de Kingston, ON. il y a maintenant 17 ans.
      Comme dit le Père Simonet, ce n’est pas du tout fait d’avance lorsqu’on reçoit la consécration, mais avec l’Époux on avance peu à peu en eau profonde et Il est Fidèle le Dieu qui nous appelle à être l’épouse de Son Coeur! Son Amour nous comble de Joie!
      Bravo Géraldine pour votre consécration dans l’Ordre et vous aussi Sophie!
      Que le Seigneur vous bénisse!

    • KANYALA Nadège Marie says: juin 26, 2018

      Merci ma sœur pour le témoignage.je demande à rentrer en contact avec vous si possible.mon contact 70472704.merci.

  3. Marie says: mars 20, 2017

    Je suis en démarche pour devenir vierge consacréé et jai hate dépouser Jésus. Je veux lui offrir ma vie et je trouve cela important.

  4. Soalla Marie-Joseph says: avril 13, 2018

    Je M’appelle Marie-Joseph Soalla, burkinabé d’origine, résidant à Bobo-Dioulasso. Je chemine depuis 2010 dans l’Ordre des vierges au Burkina Faso. Mais, n’étant pas résidant dans mon diocèse d’origine Ouagadougou, j’ai été recalée en 2012. Et depuis ce temps ma situation reste statique. En lisant le témoignage des unes et des autres, je suis confortée dans ma démarche pour à la consécration des vierges. Je me confie à votre prière, pour ce si c’est la volonté de Dieu que mes évêques celui de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso trouve une solution à mon problème. Merci d’avance

Ajoute un commentaire

Prends la parole !