Skip to content

24h pour le Seigneur : « Choisi parce que pardonné »

Publié par jeunescathos le 2 mars 2016 - #Miséricorde, A la Une, Carême et Pâques, Vie de l'Eglise

La devise du pape François « Choisi parce que pardonné » (« miserando atque eligendo ») a quelque chose à nous dire personnellement. Et peut-être plus encore à l’occasion des « 24h pour le Seigneur » auxquelles il nous invite en ce Carême.

Ce n’est pas rien une devise de Pape car elle indique un programme de vie qui peut nous alerter sur des attentions pressantes pour aujourd’hui !

La devise du pape François « Choisi parce que pardonné »

blason-pape-francoisCette devise du pape François était déjà celle de l’évêque Bergoglio et il n’a pas voulu en changer. Elle est tirée d’une homélie de saint Bède le vénérable (un moine anglais du VIIème-VIIIème siècle qui est docteur de l’Eglise). Bède commente en latin l’épisode de l’appel de Lévi (saint Matthieu) dans l’Evangile (Mt 9, 9-13) : « Jésus vit un publicain et comme il le regarda avec un sentiment d’amour et le choisit, il lui dit: Suis-moi », « quia miserando atque eligendo vidit ». Cette homélie est un hommage à la miséricorde divine. Elle a revêtu une signification particulière dans la vie et dans l’itinéraire spirituel de notre Pape.

L’appel de Jorge Bergoglio à la vie religieuse

En 1953, lors de la fête de saint Matthieu, le jeune Jorge Bergoglio, âgé de 17 ans, fit l’expérience de manière toute particulière de la présence pleine d’amour de Dieu dans sa vie. Suite à une confession, il ressentit que son cœur était touché, que la miséricorde de Dieu descendait en lui. Il sentit sur lui un regard d’amour divin débordant de tendresse, et reconnut que Dieu l’appelait à la vie religieuse.

Souvent, le pape a évoqué la représentation de l’Appel de Matthieu peint par le Caravage, un tableau qu’il allait contempler dans l’église Saint-Louis-des-Français de Rome.

Souvent, le pape a évoqué la représentation de l’Appel de Matthieu peint par le Caravage, un tableau qu’il allait contempler dans l’église Saint-Louis-des-Français de Rome.

24h pour le Seigneur, pistes concrètes

Profitons du fait que les églises vont être ouvertes pendant 24h, du 4 au 5 Mars pour répondre à l’invitation de notre Pape, en marchant avec lui à la suite du Christ.

Allons prier près de chez nous, c’est-à-dire nous poser, faire silence quelques instants ou pendant 1 heure.

Lisons un passage de l’Evangile, et pourquoi pas celui de l’appel de Saint Matthieu (Mt 9, 9-13) ou bien l’apparition de Jésus à Marie-Madeleine après sa résurrection (Jn 20, 11-18) ou encore l’entretien de Jésus avec Pierre après la résurrection (Jn 21, 15-19).

Ouvrons notre cœur à Jésus et offrons-nous à son regard d’amour consolateur.

Et peut-être, au sommet de cette rencontre avec Jésus, allons nous confesser tout simplement. Nous recevrons la miséricorde de Dieu et connaitrons l’amour du Christ qui dépasse toute connaissance (Ep 3, 19).

 

Laure Pastoureau

 

 

Laure Pastoureau, licenciée de théologie

 

 

Voir aussi :
Questions de foi
Dossier Carême

24h pour le Seigneur (2)

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !