Skip to content

Chemin de Croix par des personnes en situation de handicap

Publié par jeunescathos le 25 mars 2016 - A la Une, Carême et Pâques, Culture & Médias

Six personnes en situation de handicap mental ou moteur ont réalisé un Chemin de croix, exposé du 23 mars au 20 mai 2016 en banlieue lilloise. Mélody,  Guy, Valentin, Stéphane, Raymond et Gabriel ont cheminé depuis un an pour réaliser cette oeuvre, dans le cadre d’un atelier de création à l’Accueil Marthe et Marie, lieu catholique à vocation oecuménique. 

Ce petit groupe chemine spirituellement ensemble depuis trois ans. Mélody, 29 ans, a été baptisée et confirmée l’année dernière.

Anne et Gil, de la commission d’art sacré du diocèse, sont venus les rencontrer, une confiance réciproque s’est établie très rapidement et le projet a pris corps, dépassant toutes nos espérances.

Nous leur avons lu tout le récit de la Passion, leur montrant et leur permettant de toucher la couronne d’épines, des clous, une croix, la tunique rouge … Chacun a trouvé la parole, le geste pour exprimer son ressenti, sa foi.

C’est un Chemin de Croix, eux préfèrent dire un « chemin de Souffrance », un « chemin de Foi », l’un d’entre eux y voit un « chemin de Gloire » pour le Christ.

Ils disent qu’ils ont aimé rouler dans la peinture, choisir leurs couleurs, donner leur avis à chaque étape et voir qu’on en tenait compte. Valentin, 23 ans, dit même que ça lui a permis de “mieux comprendre la vie de Jésus qu’au caté”.

Myriam Jaupitre, Responsable pastorale de l’Accueil Marthe et Marie

chemin de croix - handicap - drippingUne création artistique qui nous dépasse

Chacun des compagnons a sillonné les panneaux et tracé avec les roues de son fauteuil des lignes colorées, rappelant le procédé du dripping de Jackson Pollock. Chacun choisit deux couleurs sur un nuancier. En roulant sur les panneaux (3 x 1,50 m), la peinture se répand. Et c’est ainsi que nos compagnons deviennent des artistes : ils entrent ainsi tout entiers dans l’œuvre, faisant corps avec leur fauteuil, créateurs corps et âme.

Ces séances (5 séances de 2 heures) sont vécues dans la joie. La grande salle est encombrée de pots de peinture, de panneaux, de rouleaux de papier… On est dans un véritable atelier. Les six compagnons sont au cœur de l’action de peindre. Leurs gestes artistiques sont libres. Rien n’avait été figé. Chaque séance, l’œuvre a progressé et a été produite au cours de l’action créatrice.

Prier le chemin de croix

chemin de croix - handicapDe Pâques 2015 à Pâques 2016 : une année de partage, 30 séances de 4 heures. Toutes les séances sont l’occasion d’un partage à la fois spirituel et fraternel. Tout est vécu de manière intense et vraie : « Quand on peint on peint ! Quand on prie on prie ! Quand on goûte on goûte ! »

Nous reprenons chaque station du chemin de croix d’Émile Paris pour en redire le sens. Puis, chacun s’exprime et dit comment il rejoint le Christ dans sa Passion, dans sa souffrance. Ils entrent en totale compassion.

On apporte alors des clous, une éponge, un titulum , un crucifix, une couronne d’épines, une tunique en lin et un tissu rouge. En touchant la tunique et le manteau pourpre, c’est le Christ qu’ils rejoignent. Certains touchent le corps du Christ crucifié, d’autres sont marqués par la violence des clous ou de la couronne d’épines. Ils découvrent le titulum où est écrit « Jésus de Nazareth roi des juifs », en latin, en grec et en hébreu. L’expérience tactile permet à chacun d’entrer en profondeur dans la Passion du Christ.

Anne de Rocha, de la Commission diocésaine d’art sacré

«Six compagnons sur les pas de Jésus »

C’est le titre qu’ils ont trouvé pour définir leur expérience.

Gabriel : « Pour nous, c’est une grande joie de venir à Marthe et Marie pour le chemin de croix. C’est joyeux. On est contents de le faire, ça a remonté le moral. Beaucoup de bonheur. Ça donne de la force, de l’Espérance. On a accompagné Jésus sur son chemin. »

Stéphane : « C’est nos idées pour le chemin de croix, c’est nous qui créons. Plus on avançait dans le travail moins c’était évident. On a pu choisir les couleurs en discuter. Il y a eu beaucoup de réunions, de travail. »

Valentin : « Le plus important c’était de rouler dans la peinture, la possibilité de dialoguer, donner mon avis. J’ai choisi moi-même les couleurs. »

Stéphane : « On ne s’attendait pas à un travail pareil. On peut pas croire que c’est nous qui l’avons fait. »

chemin de croix - handicap

 

Informations pratiques

Le Chemin de croix et l’exposition photographique de Gautier Deblonde a lieu du 23 mars au vendredi 20 mai 2016 à l’Accueil Marthe et Marie.
Ouverture : du lundi au vendredi de 10h à 18h.

1 Place Erasme de Rotterdam
59160 Lomme

Voir aussi:
Sur le site de Narthex

 

Melody roule dans la peinture

Melody roule dans la peinture

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Powerful Reyes says: avril 22, 2016

    Jésus me guérit me libère Jésus m’a ressucité Jésus m’affranchit

Ajoute un commentaire

Prends la parole !