Skip to content

Vivre les JMJ avec un handicap

Publié par jeunescathos le 5 avril 2016 - A la Une, JMJ

Claire, en situation de handicap, a participé aux JMJ de Rome et de Cologne avec le diocèse de Pamiers. Des temps forts qui lui ont permis de demander la confirmation et petit à petit de faire du Seigneur le pilier de sa vie.

claire 2 - JMJ - diocèse de pamiers

Pourquoi avez-vous participé aux JMJ ?

Participez aux JMJ était pour moi l’occasion de rencontrer de nombreux jeunes mettant le Seigneur au cœur de leur vie. J’avais envie de vivre cet événement de l’intérieur, et pas seulement par les retransmissions TV.

Comment y avez-vous été accueillie ?

Je faisais partie du groupe de jeunes du diocèse. Nous nous rencontrions souvent et nous avions plusieurs camps chaque année pour avancer ensemble dans l’Eglise. Nous sommes donc allés ensemble au JMJ. L’intégration dans ce groupe a donc été facile puisque nous nous connaissions bien.

La première semaine, nous avons été bien accueillis par la population. Nous avons vraiment vécu de forts moments avec eux. La deuxième semaine, c’était l’occasion de vivre des temps forts entre nous. Cela a soudé encore plus le groupe.

Comment les JMJ ont participé à faire de vous la personne que vous êtes aujourd’hui ?

Au retour de mes premières JMJ, à 18 ans, j’ai demandé la confirmation à mon évêque. Je voulais « redire OUI au Seigneur, je veux que tu sois au cœur de ma vie ».

En effet, je me souviens d’une après-midi très forte, où l’on avait eu un moment de louange, d’enseignement sur l’engagement, dans un beau parc de l’île où nous étions accueillis…
Le feu de Joie de Jésus m’a embrasé le coeur pendant les jours ! La question « A quoi êtes-vous appelés ? » m’a travaillée. C’est petit à petit que Jésus m’a guidée à le mettre au milieu de ma vie.

Aujourd’hui, à 34 ans, le Seigneur est le pilier de ma vie. Je vis comme chacun dans le monde malgré un handicap moteur plutôt lourd me contraignant à me déplacer en fauteuil électrique… Mais je travaille. Début janvier, je suis devenue laïque engagée auprès de la communauté assomptionniste.

La participation aux JMJ a contribué à solidifier ma foi.
On ne peut sortir que transformés en passant des journées si riches en prières, en enseignements et en rencontres.

claire - jmj - handicap

Qu’avez-vous retenu de cette expérience ?

Partir avec un groupe accompagné de prêtres est essentiel. Cela permet d’avoir des temps de prières et d’enseignements quotidiens. On reviens des JMJ certes fatigués physiquement mais gonflés de l’amour de Dieu. A chaque retour des JMJ, j’ai eu une bouffée d’oxygène pour témoigner de la présence de Dieu au milieu des miens.

Encouragez-vous d’autres à participer ?

Oui, les JMJ sont une chose à vivre. Saississez cette occasion. Les JMJ vous apportera forcément quelque chose !

Propos recueillis par Grégoire Assemat

Site internet des JMJ Cracovie 2016
Page Facebook

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !