Skip to content

« Un temps pour tout sous le soleil »

Publié par jeunescathos le 5 septembre 2016 - A la Une, Journal d'une jeune religieuse

Tous les deux mois, Anne-Catherine, 32 ans, « JP » du Cénacle, évoque dans le Journal d’une jeune religieuse ce qu’elle vit dans la vie religieuse. En ce début septembre, elle nous parle de son été, marqué par deux semaines aux JMJ fin juillet. 

 

-º JMJ -2

Soeur Anne-Catherine au milieu de son groupe JMJ !

Dans mon été de jeune religieuse, il y a eu un temps pour tout sous le soleil (cf. Ecclésiaste, 3) :

Un temps pour faire ma retraite annuelle, prier à l’écart, me ressourcer dans un long cœur à cœur avec le Seigneur,

Un temps pour agir, me dépenser, en accompagnant des jeunes aux JMJ de Cracovie avec le réseau Magis, c’est-à-dire avec les jésuites et la famille ignatienne,

Un temps pour ralentir le rythme, recharger mes batteries, savourer ce qui me redonne force et vie : repos avec des sœurs et en famille, balades en montagne…,

Un temps pour approfondir ma formation avec les autres sœurs du Cénacle qui en sont à la même étape de vie religieuse que moi.

Tout cela était bon !

 

Recevoir et donner : l’expérience des JMJ de Cracovie

Je voudrais revenir surtout sur le temps des JMJ : un temps pour donner et aussi recevoir des jeunes et avec les jeunes !

Concrètement, avec mon groupe, nous sommes partis de France 10 jours avant la semaine officielle des JMJ où la rencontre avec le Pape a marqué tous nos esprits. La proposition Magis, organisée par les Polonais, m’a permis d’expérimenter un vrai temps de fraternité interculturelle et d’Eglise vraiment universelle à travers des activités vécues ensemble : prière, partage, festival des nations, et surtout 5 jours inoubliables de pèlerinage sur une portion du chemin polonais de Saint Jacques de Compostelle avec une vingtaine de jeunes et d’accompagnateurs ignatiens venus de Pologne, Taïwan, USA, Croatie et France (pendant que d’autres petits groupes avaient choisi musique, théâtre, service social ou écologique, spi et culture…).

Bien sûr, cela a été un temps pour DONNER, donner de mon temps, de moi-même par une présence, un soutien dans la marche ou les coups de fatigue, une oreille attentive et parfois une parole devant les questions existentielles des jeunes…

Mais cela a aussi été, pour moi, un temps pour RECEVOIR des jeunes, de Dieu, du Pape. J’en suis revenue profondément enrichie par eux.

-º Pape chaussuresL’énergie, le dynamisme, l’ouverture aux autres, en un mot la vie des jeunes m’entraîne toujours plus loin dans un mouvement de vie. L’accueil généreux dans les familles polonaises m’enseigne sur l’hospitalité pratiquée au nom de Jésus-Christ et la grâce de laisser l’autre me faire entrer dans sa maison et dans sa vie. L’amitié entre accompagnateurs dans le travail apostolique et la vie simple ensemble me donne la joie de « vivre ensemble et d’être unis » dans le Seigneur (cf. psaume 102). Les questions des jeunes m’interpellent et me dynamisent aussi pour mes études tout au long de l’année et la visée pratique, concrète, que je cherche à leur donner. Les paroles du Pape François me nourrissent, me vivifient et m’enseignent comment accompagner, écouter, me laisser transformer par les jeunes qu’il m’est donné de rencontrer. Voici donc quelques paroles fortes du Pape que j’ai reçues pour en vivre et pour les partager :

-º Pape fraternit+®« Le jour de Pentecôte. (…) par peur, les disciples étaient enfermés. Ils se sentaient menacés par un entourage qui les persécutait, qui les contraignait à rester dans une petite chambre, les obligeant à demeurer figés et paralysés. (…) Dans ce contexte, il s’est passé quelque chose de spectaculaire, quelque chose de grandiose. L’Esprit Saint est venu et des langues comme de feu se sont posées sur chacun d’eux, les poussant à une aventure dont ils n’auraient jamais rêvé. (…)

Le Seigneur, comme à la Pentecôte, veut réaliser l’un des plus grands miracles dont nous puissions faire l’expérience : faire en sorte que tes mains, mes mains, nos mains se transforment en signes de réconciliation, de communion, de création. Il veut tes mains pour continuer à construire le monde d’aujourd’hui. Il veut construire avec toi. Et toi, que réponds-tu ? (…) 

Aujourd’hui, nous les adultes (…)  nous avons besoin de vous [les jeunes], pour nous enseigner – comme vous le faites, en ce moment, aujourd’hui – à cohabiter dans la diversité, dans le dialogue, en partageant la multi-culturalité non pas comme une menace mais comme une opportunité. » (Pape François, Veillée de prière avec les jeunes, samedi 30 juillet 2016)

Avec tout cela au cœur et à l’esprit, c’est maintenant le temps de la rentrée : un temps pour revenir au quotidien, toujours avec Dieu, un temps qui est bon autrement !

anne-catherineSr Anne-Catherine

www.ndcenacle.org

 

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Raphaël bangoura says: septembre 6, 2016

    J’aimerais participer à une des activités des jeunes chrétiens du monde pour échanger et comprendre la vie religieuse.

    • Sr Anne-Catherine says: septembre 19, 2016

      Bonjour Raphaël
      Merci de partager ton désir… Les prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse, avec le Pape et les jeunes du monde entier, auront lieu au Panama en 2019… Tu vas peut-être penser que c’est un peu loin, et tu aurais raison :)
      Mais il y a aussi d’autres événements qui existent, je pense par exemple aux rencontres de Taizé qui sont très internationales et faites vraiment pour les jeunes : tu peux en savoir plus sur http://www.taize.fr. Tout dépend où tu te trouves… c’est toujours bon d’être en lien avec d’autres gens chrétiens car « un chrétien seul est un chrétien en danger », alors bonne recherche à toi !

Ajoute un commentaire

Prends la parole !