Skip to content

Suite (et fin?) de l’aventure tchadienne pour Henry et Marie-Marthe !

Publié par jeunescathos le 3 novembre 2016 - A la Une, Engagements, Journal d'un jeune couple volontaire

Marie-Marthe et Henry ont passé deux ans au Tchad comme volontaires de la DCC. A l’aube de leur retour, ils reviennent sur ce qu’ils ont vécu ces derniers mois.
-> Découvrir les épisodes précédents

 

C’est déjà prMarie-Martheesque fini. Dans moins d’un mois c’est le grand retour. Ces derniers mois auront été marqués par la séparation.

 

La découverte du Tchad rural par Marie-Marthe

Marie-Marthe est descendue dans le Sud, à Goundi, travailler dans l’autre hôpital géré par les jésuites. Sa mission là-bas était d’encadrer ses élèves maïeuticiens en stage, un premier groupe d’étudiants en mai puis un deuxième groupe de mi-juin jusqu’à mi-juillet. Là-bas, elle a découvert un autre Tchad, celui du village.

 

 

Henry à l'hôpital d'N'Djamena

 

La solitude d’Henry

Pendant ce temps Henry est resté à N’Djamena toujours dans son service de médecine. Pour lui la solitude est un peu lourde à porter. Difficile de ne plus pouvoir partager les coups durs et les joies du quotidien. Seul on se sent plus fragile, plus vulnérable. Heureusement les copains sont là et ils lui offrent encore une fois un bon soutien en attendant le retour de Marie-Marthe.

 

 

 

Une petite semaine de vacances à Moundou dans le Sud du Tchad entre les deux sessions permet de se retrouver et de souffler un peu. C’est hélas beaucoup trop court avant un nouveau mois de séparation. Mais on fait avec.

 

La perspective du retour… et de nouveaux départs ?

Finalement on se retrouve à préparer doucement notre départ sans avoir vu le temps passer. C’est déjà l’heure du bilan ! Nous sommes très heureux de ces deux ans, même s’il nous faudra du temps et du recul pour pouvoir relire cette expérience. A l’heure actuelle nous sommes surtout plongés dans les questions et les doutes:
Que voulons-nous faire de ce que nous avons vécu ici ? Repartir ? Dans quel cadre et pour combien de temps ? Reprendre notre vie française comme si ce volontariat n’avait été qu’une parenthèse ne nous paraît pas satisfaisant pour l’instant … On nous demande souvent « Mais vous partez pour revenir, non? » En vérité on ne sait pas trop alors on se contente de répondre « Inch Allah… »

Marie-Marthe et Henry

 

DEQUIDT-Henry-et-Marie-Marthe-2

Voir aussi :
La Délégation Catholique pour la Coopération
Journal d’un jeune couple de volontaires

 

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Franck says: novembre 4, 2016

    Bonjour, je viens donner des cours d’immunologie aux étudiants de bon samaritain en décembre, je voulais à l’origine vous contacter pour savoir si vous aviez besoin de quoi que ce soit de France. Mais je viens de voir que nous allons nous croiser. Du coup je voulais juste vous saluer. Bien cordialement
    Dr Mennechet

    • dequidt says: novembre 8, 2016

      Nous sommes partis mais un couple de volontaire français nous a remplacé n’hésitez pas à ramener saucisson-fromages-chocolats pour eux !! :) merci d’avance !

    • Henry says: novembre 12, 2016

      Sinon pour l’hopital il y a un gros manque de bandelette glycémique en ce moment (accu chek performa). Si vous arrivez à en trouver et a en ramener ca serait super (ou a défaut un autre lecteur avec les bandelttes adéquates)

      • Franck says: décembre 8, 2016

        bonjour,
        ah si j’avais bien envoyé un truc ^^ bien sur que le saucisson, chocolat (fromage…a réfléchir) c’est prévu :-) je vois ce que je peux faire pour les bandelettes

Ajoute un commentaire

Prends la parole !