Skip to content

Aurélie : « Mon désir d’inventer l’avenir avec Dieu m’a menée sur des chemins inattendus ».

Publié par jeunescathos le 10 février 2017 - A la Une, Engagements, Vie Consacrée, Vocations

Onze ans après son entrée dans la Congrégation de la Xavière, Aurélie a prononcé ses vœux définitifs le 4 février dernier, à Marseille. La cérémonie était présidée par Mgr Jean-Marc Aveline, évêque auxiliaire de l’archidiocèse. Voici le message qu’a prononcé Aurélie devant ses sœurs et sa famille réunies ce jour-là.

 

Profession d'Aurélie, le 4/02/17

Profession d’Aurélie, le 4/02/17

Au noviciat un ami jésuite m’avait dit : «ce qui te tient, tu ne peux pas le tenir». Cela avait entraîné une libération me menant à demander à m’engager par les premiers vœux. C’est sur ce même fondement que je m’engage aujourd’hui pour toujours. Fondement de la fidélité de Dieu, de son amour.

Ce chemin avait commencé bien avant. Baptisée bébé, j’ai grandi dans une famille chrétienne. Enfant, lors d’un sacrement de réconciliation, j’ai découvert intérieurement que Dieu m’aimait. Mystère de cette rencontre, mystère qui me fait vivre. Ce souvenir est remonté au jour durant ma vie adulte, comme un ancrage dans un fondement plus fort que les tourmentes que je traversais. A l’adolescence, ma confirmation fut un tournant, comme un passage d’une foi reçue de mes parents à un ‘je crois’ que je posais en liberté. Confirmée pour être envoyée, disponible au souffle de l’Esprit Saint, cela résonnait et résonne encore.

Mon désir d’inventer l’avenir avec Dieu m’a menée sur des chemins inattendus. L’appel à la vie religieuse revenait régulièrement, vite repoussé car en inadéquation avec mon rêve de fonder une famille. Et puis il y a eu ce jour, c’était à Lourdes, où cet appel a pu franchir mes résistances et s’offrir comme un chemin de bonheur. J’ai alors commencé à me faire accompagner spirituellement, aide précieuse pour creuser et laisser se déployer ce qui émerge.

Pendant la litanie des saints

Pendant la litanie des saints

Ce cheminement m’a menée à entrer à la Xavière, il y a maintenant plus de 11 ans. Ces années furent marquées par de nombreux déplacements géographiques et intérieurs. Lors de mon premier séjour marseillais, j’ai été touchée par cette phrase extraite d’un livre en allemand : «Ich bin auf Gott hin, und Gott ist die Liebe». Cela pourrait se traduire par «Je suis en Dieu, et Dieu est l’amour». Cela s’est creusé en moi tout au long de ces années, et ce jusque dans l’épreuve de la nuit de la foi, courte mais saisissante. Découverte du don de la foi, de l’amour de Dieu au cœur de mon quotidien. Mes mains se sont ouvertes, mon oui s’est simplifié.

Les textes de la liturgie sont ceux que l’Eglise nous propose en ce weekend. Ils vont donc nourrir la prière de croyants à travers le monde. Je me réjouis de les recevoir avec vous, en ce jour de mon oui à l’Alliance pour toujours. Ce oui, qui s’est creusé au long de ces années, et ouvre à une joie profonde.

Je rends grâce pour toutes les personnes qui m’ont accompagnée, pour le chemin parcouru et pour celui qui s’ouvre, et je me confie à vos prières, aujourd’hui et demain.

Rendons grâce à Dieu, éternel est son amour !

Aurélie

 

D’autres témoignages de jeunes consacrées :

>> Consacrée ? Livrée à l’emprise de l’Esprit pour aimer !

>> Sœur Marie-Noël : choisir l’abbaye, c’est « entrer dans la vie » !

 

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !