Skip to content

Mathieu, graphiste : « Dieu est plus qu’un entrepreneur, c’est un bon Père ! »

Publié par jeunescathos le 20 mars 2017 - A la Une, Evangélisation, Jeune du mois, Vie de l'Eglise

Témoignage d’un jeune entrepreneur catho, Mathieu Bridel, qui a créé l’Atelier de Nazareth puis le blog « A dimanche« . Deux sites internet qui lui permettent d’exercer concrètement ses talents de graphiste et designer, et de faire connaître le message de l’Évangile. Des convictions chrétiennes qui ont également guidé son parcours entrepreneurial !

 

  • fin-blog-5-mars-2017-copie1

    « A dimanche » est le nom du projet que tu as lancé récemment. Explique-nous, de quoi s’agit-il ?

    Je suis graphiste et j’ai créé il y a quelques temps l’Atelier de Nazareth, une carterie de la foi. Je vends des cartes postales qui parlent de la foi chrétienne, de la joie de Dieu, de l’espérance d’être chrétien. A cette carterie j’ai voulu rattacher un blog pour partager ce que je vivais dans ma vie de graphiste chrétien et j’ai eu envie d’illustrer la Parole du dimanche en y ajoutant également une courte méditation.

  • Qu’est-ce qui t’a décidé à te lancer dans ce projet ?

    « Dimanche, premier jour de la semaine ». On prononce cette phrase dans la liturgie et si dimanche a quelque chose de fondateur dans ma vie, je trouvais que je ne m’y préparais pas suffisamment. Je voulais me réjouir davantage durant la semaine de ce jour de fête. Aller à la rencontre du Seigneur comme Lui vient à la nôtre. Étant graphiste, il était presque naturel de partager cela en images. J’écris également une méditation parce que j’aime écrire et que cela m’aide à composer l’image. Je voulais donner gratuitement ce que le Seigneur me donne gratuitement, partager ma vie de foi.

  • Est-ce que des personnes de ton entourage ont compté pour mettre en place ton initiative ? Lesquelles ?

    Ma femme, sans qui je ne l’aurais pas fait. Elle croit en moi, en ce que je fais, elle m’encourage, elle m’ajuste. Je sens souvent le Seigneur à travers elle qui me pousse à faire, à partager, à avoir confiance dans ce que je suis. Et Sainte Élisabeth de la Trinité, avec qui j’ai décidé de faire ce projet. Cela fait un petit moment que nous cheminons ensemble, c’est une artiste, elle a le sens du beau et le sens de Dieu dans le beau. Elle m’accompagne, elle m’inspire.

  • L’infographie et le dessin au service de l’évangélisation : on peut dire que tu es un artiste engagé ?

    Je me suis engagé auprès de Dieu, j’essaie de mettre à Son service ce qu’il m’a donné, de faire de mon travail une action de grâce. Je me sens engagé dans le sens où j’assume d’être catholique, et où j’essaie d’aimer du mieux que je peux mon Dieu et son Église.

  • Que dirais-tu à de jeunes cathos qui sentent une vocation d’entrepreneur mais restent hésitants ?

    Je crois qu’il est toujours important de discerner ce que le Seigneur attend de nous, la spiritualité ignatienne peut nous y aider. Mais une fois que notre choix est fait il faut foncer et se tenir à ses choix. Quand j’ai créé mon entreprise, on m’a donné un conseil qui était de croire dans ce que je faisais, que l’on allait essayer de me décourager. Ça n’a pas manqué, je suis passé par de nombreuses embûches et d’autres m’attendent certainement. Le découragement est une tentation difficile à combattre je trouve. C’est un acte de foi que de croire dans les talents que le Seigneur nous a donnés. Je relis également souvent l’évangile de saint Matthieu (chapitre 6), où le Seigneur nous exhorte à ne pas nous faire de soucis. Dieu est plus qu’un entrepreneur, c’est un bon Père ! Je crois qu’il faut également garder en tête que notre travail est un chemin vers la sainteté !

Logo A dimanche copie

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !