Skip to content

« 24 heures pour le Seigneur » : pourquoi et comment ?

Publié par jeunescathos le 22 mars 2017 - A la Une, Carême et Pâques, Événements, Question de foi, Vie de l'Eglise

Du 24 au 25 mars, de nombreuses églises resteront ouvertes pendant 24 heures, pour encourager chacun à prier et à se confesser. Cette initiative, établie par le Pape François, sera suivie dans plusieurs diocèses français.

 

« 24 heures pour le Seigneur ». L’initiative, lancée par le pape François en 2014, sera cette année encore suivie par les paroisses du monde entier. Du 24 au 25 mars, l’invitation est double : prier, et oser une démarche de réconciliation en communion avec l’Eglise universelle. Le Pape François lui-même donne un éclairage sur ces deux aspects.

Crédits : Virginia CASTRO/CIRIC

Crédits : Virginia CASTRO/CIRIC

La force de la prière 

« Ne négligeons pas la force de la prière de tant de personnes ! L’initiative 24 heures pour le Seigneur, qui, j’espère, aura lieu dans toute l’Église, même au niveau diocésain, […] veut montrer cette nécessité de la prière. », expliquait le Pape François dans son message de Carême 2015. L’année suivante, le Saint-Père insistait : « Par le rappel de l’écoute de la Parole de Dieu et l’initiative «24 heures pour le Seigneur», j’ai voulu souligner la primauté de l’écoute priante de la Parole, plus particulièrement de la Parole prophétique. »

 

Le trésor de la réconciliation

Le sacrement du Pardon est lui aussi au coeur de cette journée, de nombreuses paroisses prévoyant de larges créneaux horaires pour les confessions. Selon le Pape François, « L’initiative appelée 24 heures pour le Seigneur du vendredi et samedi qui précèdent le IVème dimanche de Carême doit monter en puissance dans les diocèses. Tant de personnes se sont de nouveau approchées du sacrement de Réconciliation, et parmi elles de nombreux jeunes, qui retrouvent ainsi le chemin pour revenir au Seigneur, pour vivre un moment de prière intense, et redécouvrir le sens de leur vie. Avec conviction, remettons au centre le sacrement de la Réconciliation, puisqu’il donne à toucher de nos mains la grandeur de la miséricorde. Pour chaque pénitent, ce sera une source d’une véritable paix intérieure. » (Misericordiae Vultus).

Alors où se rendre à l’occasion de ces 24 heures pour le Seigneur ?

Quelques propositions diocésaines

… et certainement d’autres : « cherchez, vous trouverez » (Mt, 7,7) ! 😉

 

>> Trois bonnes raisons d’aller se confesser !

>> « La confession » ou le risque de la rencontre …

 

 

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !