Skip to content

Dimanche de Pâques : Christ est ressuscité !

Publié par jeunescathos le 16 avril 2017 - Carême et Pâques, Vie de l'Eglise

Dans les églises du monde entier, depuis cette nuit et pendant ce saint jour de Pâques, c’est le cœur de notre foi chrétienne qui est annoncé, proclamé, chanté : «Christ est ressuscité ! Et vous aussi, vous êtes ressuscités avec le Christ». Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, nous propose une catéchèse pour accompagner ce dimanche de fête. 

ChristusSurrexit

 

C’est une joie de l’annoncer parce que souvent ce n’est pas cela que l’on demande aux chrétiens, dans la vie de tous les jours.

On leur demande d’être des gens corrects, honnêtes, solidaires, et c’est bien ! Mais ils ne le sont pas toujours … On leur demande d’agir efficacement sur tous les problèmes du monde et de réduire toutes les souffrances, mais ils sont aux prises avec les mêmes épreuves, engagés sur les mêmes chantiers que tout le monde. On leur demande de donner ce qu’ils n’ont pas !

Lorsque des chrétiens sont invités sur un plateau de télévision, on leur demande d’avoir un avis sur tout, on les questionne sur les comportements, la vie morale … mais la curiosité se porte rarement sur la seule chose essentielle qu’ils peuvent finalement communiquer : Christ a assumé même notre mort, il ne l’a pas contourné, il y est entré … Il est vivant ressuscité et il nous communique cette vie nouvelle.

C’est cela qu’atteste la liturgie de Pâques. Tous les signes offerts nous disent la présence du Christ ressuscité.

D’abord il y a des chrétiens … On peut mettre en doute la Résurrection du Christ. On ne peut pas raisonnablement méconnaître que des chrétiens s’assemblent, encore aujourd’hui, à cause de Jésus. On ne peut pas ignorer non plus que 4500 catéchumènes adultes auront reçu le baptême dans cette nuit de Pâques. Laissons parler les signes qui les conduisent pas à pas vers le Christ, «premier né d’entre les morts». 

Le feu nouveau, la lumière du Christ… c’est le jaillissement de la vie nouvelle, au cœur de la nuit. C’est le signe que les ténèbres, les obscurités de nos vies seront dissipées un jour … et c’est déjà commencé ! Ce pardon que je ne peux pas encore donner, ces échecs d’une vie un peu en désordre, cette lassitude ou cette souffrance qui peut accabler, tout cela, c’est mon histoire, ce sont mes blessures, et c’est la mort qui est à l’œuvre, mais c’est là que le Christ est passé, c’est là qu’il se tient, sur la Croix et dans sa mort pour allumer le feu de son amour. Il vient illuminer cette part de notre histoire qui attend encore la lumière. Il nous communique sa vie et son amour pour que, avec lui, nous puissions mener une vie nouvelle.

La Parole de Dieu … C’est aussi la présence de Jésus ressuscité. Il nous explique les Ecritures. Par les grands récits de la création et de la libération d’Egypte, par les prophètes, dans l’Evangile, nous comprenons que depuis toujours Dieu nous aime et nous attend. Il a fait alliance avec l’homme. Il n’attend pas de nous la soumission des esclaves, mais une vie libérée de nos chaînes. Et nous voyons alors que notre vie est une traversée, un passage avec le Christ, qu’elle a un sens … que l’amour et la vie auront le dernier mot.

L’eau baptismale … A Pâques nous proclamons la foi de notre baptême. Le baptême est le sacrement par lequel nous avons été unis au Christ pour toujours : en Lui nous sommes vraiment les enfants bien-aimés du Père. Quand je baptise un petit enfant, je prie pour lui avec toute l’assemblée et je lui dis, en mon cœur : « toi, quels soient les événements de ta vie, même si tu connais les épreuves ou la méchanceté des hommes, tu ne seras jamais perdu car tu es membre du Christ, tu es uni à Lui pour toujours ».

L’Eucharistie … c’est le repas de l’amour de Dieu offert, c’est la nourriture qui nous renouvelle dans la vie avec le Christ. C’est l’invitation régulière à mettre, nous aussi, notre vie sous le signe du don et du partage. C’est cela qui a de l’avenir. L’Eucharistie est la source et le somme de la vie chrétienne, un sacrement pour des croyants en chemin, qui ne sont pas parfaits, qui ne sont pas arrivés … mais qui avancent en pèlerins à la suite du Christ.

Oui, aimons l’Eglise et, dans l’Eglise, prenons soin de nos assemblées, prenons soin du feu, de la Parole entendue, de l’eau baptismale et de l’Eucharistie. Christ est ressuscité ! Nous en sommes témoins.

Stéphane Ouzounoff / Ciric

 

+ Denis MOUTEL
évêque de Saint-Brieuc et Tréguier

 

 

 

 

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !