Skip to content

L’Assomption : Marie assume son Dieu, et Dieu assume Marie

Publié par jeunescathos le 14 août 2017 - Événements, Vie de l'Eglise

C’est vrai que l’art chrétien a beaucoup aimé représenter Marie en son Assomption, une femme aux formes maternelles portée au Ciel par des légions d’angelots. Savez-vous que dans les églises baroques, l’Assomption de la Vierge est même le tableau le plus représenté au maître-autel, au centre de l’église, au-dessus du crucifix, comme un point central de la foi ?

Mais en quoi est-ce une Bonne Nouvelle pour nous, cette Assomption de la Vierge ?

L'Assomption de la Vierge - Charles Le Brun

L’Assomption de la Vierge – Charles Le Brun

Et d’abord, l’évangile y fait-il référence ? En fait, pas directement. C’est une fête qui est née dans l’esprit des chrétiens, à partir de leur méditation sur la fin de la vie terrestre de Marie. En effet, contrairement à son fils Jésus, dont nous affirmons qu’il est à la fois vrai Homme et vrai Dieu, Marie est pleinement et uniquement femme. D’un côté, donc, pas question qu’elle échappe à la mort. Mais de l’autre, elle ne pouvait pas mourir de façon banale, puisqu’elle est la seule créature humaine qui ait parfaitement obéi à Dieu, en qui le péché n’a laissé nulle trace. Elle ne pouvait donc être soumise au régime d’une mort angoissée et souffrante qui est le corollaire de notre méfiance envers Dieu.

C’est pourquoi la Sainte Vierge n’a pas connu la mort comme cette séparation de l’âme et du corps qui nous attend tous au jour où nous mourrons. Pour parler d’une façon un peu triviale, on pourrait dire que Marie était tellement bien dans sa peau, qu’elle n’a pas dû la quitter ! Parfaitement fidèle à Dieu et elle-même, Marie a parfaitement assumé ce que Dieu lui demandait ; c’est pourquoi, à son tour, Dieu a assumé Marie corps et âme au ciel. Et le fait d’assumer, eh bien, ça s’appelle l’Assomption. Puisque la Vierge Marie a reçu le Verbe éternel en son sein, quand elle est devenue enceinte de Jésus, Dieu, à son tour, a accueilli Marie en son sein pour qu’elle goûte tout de suite et en plénitude la Vie éternelle auprès de lui.

C’est pourquoi la fête et le dogme de l’Assomption (que Pie XII a proclamés solennellement en 1950) sont une vraie Bonne Nouvelle pour nous. Marie nous ouvre le chemin du Ciel en nous montrant la fin à laquelle nous sommes appelés, et que nous devons espérer de tout cœur : le bonheur éternel auprès de Dieu, enfin parfaitement bien dans notre peau. Corps et âme, devant Dieu et avec les saints qui, eux aussi, ont assumé le projet de Dieu pour eux.

« Dieu ne veut que notre bonheur »

Assumer le projet de Dieu pour moi, ça ne veut pas dire que je comprenne tous les jours ce que Dieu veut pour moi. Après tout, Marie a posé beaucoup de questions, à l’ange, à Jésus, en protestant qu’elle ne comprenait pas. Mais elle a eu cette confiance fondamentale que Dieu ne veut que notre bonheur. Et parce que son cœur était immaculé, c’est-à-dire sans aucune résistance à Dieu, alors, elle était ouverte à entrer au Ciel tout de suite.

N’est-il pas frappant, au fond, de voir ces images baroques de l’Assomption où une femme bien en chair monte au ciel, portée par les anges, ravie, souriante, en extase, alors même que nos photos de mode montrent des jeunes femmes maigrichonnes, tristes, enfermées en elles-mêmes, et comme tiraillées par mille démons invisibles ? Marie, avec la lune sous ses pieds et couronnée d’étoiles, est la femme réconciliée avec la majesté de la Création divine. En harmonie parfaite avec elle-même, avec les autres, avec la Création, avec Dieu.

Que la fête de l’Assomption nous aide à croire que nous sommes appelés à entrer au Ciel à la suite de Marie, avec notre âme et notre corps, enfin réconciliés avec nous-mêmes et avec Dieu, et toute sa création ! Au cœur de l’été, l’Assomption de Marie est une vraie Bonne Nouvelle.

 

Père Nicolas Steeves

Le P. Nicolas Steeves est jésuite depuis 2000. Diplômé d’HEC et ancien avocat au Barreau de Paris, il a été aumônier à HEC et au Lycée Sainte-Geneviève (Versailles) de 2006 à 2008. En parallèle de ses études (Paris, Londres et Rome), il a collaboré à Radio Vatican pendant 5 ans.

 

Liens utiles

Qu’est-ce que l’Assomption ? sur le site Eglise catholique

L’Assomption, l’amour vainqueur
L’entrée de Marie dans la gloire de Dieu
L’Assomption dans l’Apocalypse
La Vierge Marie à la Visitation

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !