Skip to content

Comme un athlète de Dieu : manifeste sportif et chrétien !

Publié par jeunescathos le 10 janvier 2018 - A la Une, Culture & Médias, Société

Le sport exalte les hommes et les femmes dans leurs corps et nous donne l’impression d’être plus humain. Comment aller vers cette humanité si ce n’est en passant également par la vie spirituelle ? Une recension d’Augustin Chartier, séminariste pour le diocèse de Beauvais.

La méditation, la vie quotidienne et la vie spirituelle peuvent-elles être mises sur le même plan ? Comment concilier l’ensemble ? Arnaud Bouthéon nous propose dans Comme un athlète de Dieu une solution : le sport ! Le sport comme lien de vie dans la vie, comme liant pour soi et avec les autres. Dans cet ouvrage l’auteur veut transmettre au lecteur à la fois sa joie du sport mais aussi la grande facilité que l’on peut avoir à penser l’acte sportif comme un acte spirituel. Quelle différence entre améliorer son jeu de balle et grandir en sainteté ? Saint Paul nous ouvre une porte : la couronne de lauriers ne s’obtient pas les bras croisés (1 Co 9, 25). Dans ce livre Arnaud Bouthéon enfonce la porte. Il commence en regardant notre société dans son rapport au sport, puis il nous parle de handicap et de ce que le corps ressent. Dans une troisième partie, il rentre dans le sport pour finir par évoquer ensemble spiritualité et sport, comme une symphonie de paroles qui monte vers Dieu.

J’ai aimé ce livre car il est facile à lire et permet à la fois d’allier vie spirituelle et petite philosophie du sport. L’auteur ne cherche pas ici à changer le lecteur mais seulement nous aider à prendre conscience que faire du sport engage notre corps et donc bien plus. Il cite les derniers papes, les montre en exemple notamment saint Jean-Paul II très sportif pendant une grande partie de son pontificat dont le titre est un rappel de ce surnom qui lui a été donné.

Passant de la beauté à l’exercice, des corps exaltés à la souffrance, l’auteur nous donne un aperçu de ce qu’est être sportif et chrétien.


4ème de couverture
Le sport est une réalité manifeste de nos sociétés. Puissant média, passion dévorante, il constitue même pour de nombreux observateurs un nouvel « opium » du peuple, une forme de religion mondiale, avec ses fidèles, ses rites, ses saints et ses cathédrales… Pour évoquer le sport, Jean-Paul II, dénommé l’athlète de Dieu, osait l’expression de « signe des temps ». Quelques décennies plus tôt, en immersion bouillante dans le monde, Don Bosco exhortait ses éducateurs : « Aimez ce qu’ils aiment, ils aimeront ce que vous aimez ! »
Si le sport nous convoque au dépassement de soi – « plus vite, plus haut, plus fort », clame la devise olympique inventée par le Père Didon -, la foi chrétienne va plus loin. Elle vient diviniser dès ici-bas notre humanité transpirante pour nous conduire vers le Ciel, à la suite du Christ qui nous ouvre la piste. Au gré de vingt méditations rythmées, l’auteur offre un vibrant témoignage personnel, au double tamis du sport et de la foi.

Augustin Chartier,
séminariste pour le diocèse de Beauvais
Retrouvez l’intégralité de sa recension sur lirechrétien.fr

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. corde a sauter says: juin 13, 2018

    Concilier le sport et la religion…ce n’est pas antinomique. Je suis curieux et je vais donc le lire :-)

Ajoute un commentaire

Prends la parole !