Skip to content

En service civique avec Le Rocher : une oasis au milieu de la cité

Publié par jeunescathos le 18 mars 2016 - A la Une, Engagements, Service civique

Emilie, 24 ans, est volontaire de service civique au Rocher de Toulon, dans le quartier de La Beaucaire, auprès des jeunes et des femmes de la cité. Elle vit sa mission animée d’une foi profonde et déjà transformée par cette expérience décapante !

Après avoir obtenu mon diplôme d’ingénieur et avant de me lancer dans le monde du travail, se pose la question du sens et de l’orientation que j’ai envie de donner à ma vie future. Après plusieurs mois de discernement, j’ai choisi de partir en mission… en France ! L’association dans laquelle j’effectue mon service civique depuis le mois de septembre (pour 9 mois) s’appelle Le Rocher Oasis des Cités, une association qui soutient et aide des jeunes et des familles dans les cités. C’est dans la cité de La Beaucaire à Toulon que j’ai été envoyée ! C’est pour moi une belle occasion de me donner et de m’engager pour les autres en même temps que de découvrir un monde que je ne connaissais absolument pas et qui, je l’avoue m’effrayait un peu.

Le scoutisme adapté à la cité

le-rocher-scoutisme toulon la beaucaireL’association du Rocher propose un panel d’activités dans le but de toucher un peu toutes les tranches d’âge… L’objectif est que chacun dans la cité y trouve son compte ! Pour ma part, je suis responsable d’une activité pour les ados filles : un nouveau projet pédagogique que nous mettons en place cette année pour les 12-16 ans. Je suis aussi engagée dans les Aventuriers Juniors. Mais qu’est-ce donc.. ? C’est le scoutisme adapté à la cité ! Notre devise.. ? « L’aventurier junior grandit par… l’effort ! » Notre but cette année.. ? Leur faire « kiffer » la France !!! Et pour cela, nous utilisons le jeu et le dépassement de soi. Les aventuriers juniors sont des arbustes qui puisent leurs racines dans leur famille, leur quartier, leur ville et leur pays pour s’élever vers le ciel. Imaginez leur sourire et les étoiles dans leurs yeux lorsqu’après s’être engagés dans le groupe, ils reçoivent enfin leur tenue avec un polo vert, couleur d’un joli feuillage ! Puis le foulard bleu, couleur d’un ciel sans nuage leur est remis lorsqu’ils écrivent les 5 branches de la loi des Aventuriers Juniors.

Pour les femmes, rendez-vous le jeudi matin pour un café et le mardi aprem pour un atelier créatif ! Pour les 6-7 ans, bienvenue le mercredi après-midi pour les Aventuriers mini avec des jeux qui s’inscrivent dans la pédagogie Montessori ! En même temps, je suis, avec une partie de l’équipe, à l’animation de rue pour apprendre aux enfants à jouer ensemble et à s’amuser autrement que devant des écrans.

Visites et rencontres dans la cité

le-rocher-quartier-la-beaucaire-toulonMais finalement ce qui occupe le plus clair de notre temps ce sont les visites et les rencontres dans la cité. Je n’ai jamais mis autant de temps pour faire 200 mètres (distance entre le Rocher et notre tour) que dans cette belle cité. Il ne m’a fallu pas moins de deux heures pour traverser « le carré », place centrale de la cité ! Mon chemin croise celui des commerçants de la cité (boulangerie, kebab, épicier…) et s’ensuit toujours quelques échanges.

Dans la rue, le « bonjour » est une tradition et tout le monde se connait … «  Vous êtes nouvelle… ? » me lance une dame dans la rue. « Vous êtes du Rocher ? » m’interroge un groupe d’enfants. Ça y est, je me sens chez moi ! Leur simplicité m’étonne. Leur accueil et leur générosité me permettent d’échanger quelques mots ou parfois des discussions philosophiques d’une heure dans la rue.

« Etre avec » et de « Vivre avec »

Lors d'un camp avec des ados

Lors d’un camp avec des ados

Je n’ai pas la prétention de sauver le monde, de changer les choses ou même de les sortir tous de leur galère. L’important au Rocher n’est pas de « faire » mais d’ « être avec » et de « vivre avec » : c’est ainsi qu’on ose la rencontre. En bas de mon immeuble, je croise un homme qui baragouine dans un français approximatif : « Vous êtes comme des fleurs, on a besoin de vous pour fleurir la cité… » Et il ajoute pour être sûr que je comprenne « Vous êtes comme les épices dans le tajin ou le couscous, il en faut peu pour que ça ait bon goût ». C’est grâce à ces personnes-là que chaque jour je recommence et je choisis l’espérance !

M’en remettre à Dieu

Cette expérience m’apprend chaque jour un peu plus l’humilité et à m’accepter avec mes faiblesses. Car pour pouvoir donner et aimer les personnes autour de moi, je dois d’abord apprendre à m’aimer telle que je suis et non pas telle que je voudrais être. La cité ne peut s’appuyer sur moi si je ne sais qui je suis. Comme le dit une phrase de la Bible « C’est quand je suis faible que je suis fort. » C’est lorsque je suis faible que Dieu vient me chercher et m’élever. En fait, c’est lorsque je suis faible que j’accepte Sa présence et Sa toute-puissance. Mais quel bonheur de me savoir aimée malgré mes faiblesses. « Ne crains pas je suis ton Dieu, c’est Moi qui t’ai choisie appelée par ton nom. Tu as du prix à Mes yeux et Je t’aime. Ne crains pas car Je suis avec toi. »

Une oasis au milieu de la cité

L'équipe du Rocher

L’équipe du Rocher

Quoi de mieux pour débuter la journée que de la remettre entre les mains de Dieu ? Chaque matin, nous voilà rassemblés dans la petite église Saint Michel, oasis du christianisme au milieu de la cité ! 20 minutes de louange et 40 minutes d’adoration plus tard, voici venu le temps de la messe, pilier de notre quotidien. Je ne peux vous parler de ma mission sans vous parler de ma vie de foi.

Et ce qui est fou et génial à la fois c’est que plus j’avance et plus je progresse, plus je me rends compte que le chemin à parcourir est long.

Au lieu de me décourager, ça me motive car je sais que jamais je ne m’ennuierai sur ce beau chemin et j’aurai toujours envie d’aller plus loin.

Une expérience qui transforme

Ces quelques semaines au Rocher ne m’ont pas changée : je vous rassure j’ai toujours mes belles qualités et surtout mes jolis défauts 😉 Mais elles m’ont transformée… elles ont transformé mon regard. Je regarde la cité autrement, je regarde mon équipe et les personnes qui m’entourent autrement et je me regarde autrement.

Alors voici ma demande à vous tous qui avez accepté de lire ces quelques lignes : s’il vous plait priez pour moi, priez pour nous, priez pour les œuvres du Rocher pour que l’Esprit Saint souffle sur nous et nous envoie son feu pour enflammer la cité de l’Amour du Christ !

le-rocher-emilieEmilie Tual, 24 ans

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Martine Abidjan says: mars 19, 2016

    Merci Emilie pour ce beau témoignage !

  2. Fisset says: mars 21, 2016

    Bravo Emilie, ça sonne juste, d’enthousiasme et de réalisme. Transformation du regard … Pas besoin d’aller bien loin pour rencontrer et apprendre à aimer les différences. C’est super que des jeunes comme toi, qui s’apprêtent à entrer dans le monde du travail, aient vu la cité comme tu l’as vue. Cela va faire des sacrés ricochets le reste de ta vie !

  3. Chantal TERRIEN says: mars 27, 2016

    super, beau témoignage qui justifie notre venue tous les jeudis . Merci, Emilie de te laisser guider par notre Seigneur, merci Seigneur pour tout ce que Tu donnes

  4. FLORENCE ROZYCKI says: avril 12, 2016

    Quelle joie Emilie de lire ces lignes magnifiques de discernement, d’amour de ton prochain, si différent soit-il. Quelle merveilleuse expérience, quel merveilleux chemin. On te sent tellement inspirée et transportée. En Union de Prières. Florence

Ajoute un commentaire à Martine Abidjan

Prends la parole !