Skip to content

Evangelii Gaudium «une bombe missionnaire»!

Publié par jeunescathos le 26 novembre 2013 - Vie de l'Eglise, Vocations

Le 26 Novembre, Mgr Salvatore Fisichella a présenté l’Exhortation apostolique* « Evangelii gaudium » du Pape François. C’est la première exhortation écrite par le nouveau Pape. Elle confirme le cap que le Pape François a pris depuis le début de son pontificat: la mission évangélisatrice de l’Église. A cette occasion nous sommes allés interroger Sr. Nathalie Becquart, directrice du service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations.

Le Pape François

GIULIANI/CPP/CIRIC

« Quelle joie de découvrir ce texte du Pape François écrit dans un style éminemment personnel (avec l’emploi du « je »)profondément ecclésial  (il comprend de nombreuses citations du corpus de ses prédécesseurs et des différentes Conférences Episcopales) ! Ce texte  fort et audacieux, dans la veine de ce que le Pape François nous a déjà partagé au long de ses premiers mois de pontificat, est programmatique. Il déroule un chemin, celui de la « joie d’évangéliser » pour tout chrétien prêt à sortir et se mettre en route comme un pèlerin du Christ pour aller à la rencontre de ses frères les plus pauvres et les plus éloignés.

 Dans son titre le Pape François adresse cette exhortation post-synodale aux évêques, aux prêtres et aux diacres, aux personnes consacrées et à tous les fidèles laïcs. Nous tous « peuple de Dieu » invités à être ces nouveaux évangélisateurs appelés à gouter la joie de la foi qui se partage. Ces 288 paragraphes viennent particulièrement nous rejoindre et nous stimuler pour la mission aujourd’hui afin que la Bonne Nouvelle soit vraiment offerte à tous **.

 Ce texte long mais simple et facile à lire nous met dans la « joie d’évangéliser » qu’il dessine. C’est à la fois une méditation spirituelle, un petit traité d’ecclésiologie et un véritable manuel pratique d’évangélisation pour tous les baptisés. En bref, c’est « une bombe missionnaire » ! Il vient déplacer des manières de faire et booster «  l’annonce de l’Evangile dans la monde actuel » ! Et oser, avec l’audace de l’Esprit-Saint, relever les défis de la proposition de la foi dans la société contemporaine.  Dans le souffle de Vatican II et du synode pour la nouvelle évangélisation, les mots du Pape François n’y vont pas de main morte pour appeler l’Église à la conversion pastorale nécessaire pour communiquer à frais nouveaux le cœur de la foi ou kérygme, avec ardeur et créativité.

Evangelii gaudium

Publiée au moment où nous allons entrer dans une nouvelle année liturgique, l’exhortation Evangelii Gaudium a la couleur de l’Avent et la saveur de l’Incarnation. Elle nous centre sur « l’action missionnaire, paradigme de toute tâche d’Eglise » et nous enracine dans le Christ et la prière. Elle nous redit aussi de manière vive l’enjeu de prendre en compte « la dimension sociale de l’évangélisation » en posant cet  inconditionnel de l’Évangile qu’est l’option préférentielle pour les pauvres.

Le Pape insiste fortement sur l’aspect d’engagement communautaire intrinsèque à l’expérience spirituelle de la rencontre du Christ. C’est tout le Peuple de Dieu, avec pour modèle Marie l’Etoile de la nouvelle évangélisation, qui annonce l’Evangile. N’ayons donc pas peur de prendre du temps dans nos groupes, communautés, mouvements, aumôneries pour lire ensemble ce texte important, partager ce qui nous touche et discerner ensemble comment concrètement évangéliser là où nous sommes envoyés. « 

 

Sr Nathalie Becquart, directrice du SNEJV

*Exhortation apostolique: Texte semblable à une encyclique par son esprit et ses destinataires. Aujourd’hui, les exhortations apostoliques présentent habituellement les conclusions du pape à une réflexion collective, comme celle d’un synode des évêques.
**On pourra bien sûr s’arrêter en particulier sur le paragraphe 105 et 106 qui concerne la pastorale des jeunes et le paragraphe 107 qui concerne les vocations. Vous les trouverez ci-dessous:

105. La pastorale de la jeunesse, telle que nous étions habitués à la développer, a souffert du choc des changements sociaux. Dans les structures habituelles, les jeunes ne trouvent pas souvent de réponses à leurs inquiétudes, à leurs besoins, à leurs questions et à leurs blessures. Il nous coûte à nous, les adultes, de les écouter avec patience, de comprendre leurs inquiétudes ou leurs demandes, et d’apprendre à parler avec eux dans le langage qu’ils comprennent. Pour cette même raison, les propositions éducatives ne produisent pas les fruits espérés. La prolifération et la croissance des associations et mouvements essentiellement de jeunes peuvent s’interpréter comme une action de l’Esprit qui ouvre des voies nouvelles en syntonie avec leurs attentes et avec la recherche d’une spiritualité profonde et d’un sens d’appartenance plus concret. Il est nécessaire toutefois, de rendre plus stable la participation de ces groupements à la pastorale d’ensemble de l’Église.

106. Même s’il n’est pas toujours facile d’approcher les jeunes, des progrès ont été réalisés dans deux domaines : la conscience que toute la communauté les évangélise et les éduque, et l’urgence qu’ils soient davantage des protagonistes. Il faut reconnaître que, dans le contexte actuel de crise de l’engagement et des liens communautaires, nombreux sont les jeunes qui offrent leur aide solidaire face aux maux du monde et entreprennent différentes formes de militance et de volontariat. Certains participent à la vie de l’Église, donnent vie à des groupes de service et à diverses initiatives missionnaires dans leurs diocèses ou en d’autres lieux. Qu’il est beau que des jeunes soient “pèlerins de la foi”, heureux de porter Jésus dans chaque rue, sur chaque place, dans chaque coin de la terre !

107. En de nombreux endroits les vocations au sacerdoce et à la vie consacrée deviennent rares. Souvent, dans les communautés cela est dû à l’absence d’une ferveur apostolique contagieuse, et pour cette raison elles n’enthousiasment pas et ne suscitent pas d’attirance. Là où il y a vie, ferveur, envie de porter le Christ aux autres, surgissent des vocations authentiques. Même dans les paroisses où les prêtres sont peu engagés et joyeux, c’est la vie fraternelle et fervente de la communauté qui réveille le désir de se consacrer entièrement à Dieu et à l’évangélisation, surtout si cette communauté vivante prie avec insistance pour les vocations et a le courage de proposer à ses jeunes un chemin de consécration spéciale. D’autre part, malgré la pénurie des vocations, nous avons aujourd’hui une conscience plus claire de la nécessité d’une meilleure sélection des candidats au sacerdoce. On ne peut remplir les séminaires sur la base de n’importe quelles motivations, d’autant moins si celles-ci sont liées à une insécurité affective, à une recherche de formes de pouvoir, de gloire humaine ou de bien-être économique.

Liens utiles:

La présentation de l’exhortation apostolique par Mgr Salvatore Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation.
Le texte de l’Exhortation apostolique « Evangelii gaudium » sur le site du Vatican
Le dossier de l’année de la foi sur le site de l’Église Catholique

Lire aussi :
Les réactions des jeunes d’Isèreanybody à Grenoble à l’exhortation apostolique

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !