Skip to content

Si j’étais une jeune religieuse, je serais…

Publié par jeunescathos le 24 septembre 2015 - A la Une, Journal d'une jeune religieuse, Vie Consacrée, Vocations

… ce que je suis : sœur Anne-Catherine, 31 ans, jeune sœur du Cénacle depuis près de 5 ans, « JP » dans notre jargon !

L'Alsace, berceau d'une partie de ma famille, avec ses paysages et délicieuses spécialités gastronomiques

L’Alsace, berceau d’une partie de ma famille, avec ses paysages et délicieuses spécialités gastronomiques

« JP ou Jeune Professe ».  Cela signifie que j’ai déjà fait mon premier engagement et pas encore l’engagement définitif. Et oui, pour faire une sœur, mon Dieu que c’est long ! Le chemin est ponctué d’étapes qui marquent une intégration progressive dans la congrégation et un engagement patiemment mûri et vérifié dans la prière, la durée et le concret de la vie, autant du côté de la jeune qui se présente que du côté des sœurs.

En quelques mots, qui sont les sœurs de Notre-Dame du Cénacle ? Notre mission est constituée par les 3 piliers de notre vie : prière, vie communautaire et activité apostolique. Nous avons à cœur d’accompagner toute personne qui cherche à grandir dans son humanité et sa relation avec Dieu, dans l’éveil et l’approfondissement de sa foi, l’écoute de l’Esprit, le discernement des choix, petits ou grands. Cela nous conduit au service de personnes diverses dans des contextes variés : catéchèse, accompagnement spirituel dans la vie et les retraites, aumôneries de jeunes, d’hôpital ou de prison, ou même aux périphéries de notre Eglise et de notre monde.

Vous allez vous demander si je suis tombée dans la marmite quand j’étais petite ? Eh bien non, pas vraiment ! Pourtant j’ai habité pendant 20 ans à quelques mètres du Cénacle sans en connaître l’existence !

« As-tu déjà pensé à être religieuse ? »

La prière avec la Parole de Dieu, chemin de vie et de contemplation de ce "Dieu-avec-nous"

La prière avec la Parole de Dieu, chemin de vie et de contemplation de ce « Dieu-avec-nous »

Alors que j’étais étudiante et en plein questionnement existentiel, un prêtre m’a un jour interpelée : « As-tu déjà pensé à être religieuse ? ». Cela a ouvert pour moi un temps d’écoute du Seigneur et de cheminement sur plusieurs années. Mais n’imaginez pas que je ne faisais que réfléchir à tout cela ! Parallèlement, j’ai poursuivi mes études de gestion touristique, profité de bons temps entre amis, pris divers engagements dans le scoutisme et au service de ma paroisse, travaillé dans une agence de voyages. Ce métier était à la fois passionnant et exigeant : création et mise à jour de circuits organisés, gestion de groupes, conception de voyages sur-mesure. Il m’a donné aussi des occasions de partir moi-même dans quelques très beaux pays du monde, à la rencontre des habitants et de leur culture… Cette expérience a été vraiment précieuse et m’a fait mûrir humainement autant que spirituellement. (lire des témoignages de volontariat international)

Un WE vocation

Le dessin sous l'inspiration de l'Esprit du Seigneur, un talent reçu que je cultive surtout dans la prière

Le dessin sous l’inspiration de l’Esprit du Seigneur, un talent reçu que je cultive surtout dans la prière

Un événement marquant au milieu de ces années fut un WE vocation, animé entre autres par une sœur du Cénacle dont la rencontre m’a profondément touchée. A mesure que je découvrais la spiritualité ignatienne et la manière étonnante dont je me sentais rejointe dans ce que je vivais déjà et ce que j’étais, tout doucement, le Cénacle m’est apparu comme le lieu où le Seigneur m’appelait à vivre et à Lui consacrer ma vie. Alors, j’ai rencontré d’autres sœurs et je suis venue passer une soirée avec toute la communauté… puis un WE… puis 4 jours pendant mes congés… puis une semaine dans un autre Cénacle, avec un autre aspect de la mission et d’autres visages de sœurs.

Ce temps m’a permis de laisser creuser l’appel entendu et mon désir d’y répondre. Alors un jour, j’ai senti qu’il me fallait faire un choix. Ainsi après un temps de retraite, j’ai décidé de sauter le pas, de demander à entrer dans la communauté, avec joie et un peu de folie ! Et les sœurs ont accepté ! J’ai alors quitté ce qui était mon quotidien jusque là pour un nouveau style de vie au Cénacle : c’était le début de l’aventure !

La joie et les jeunes, ici dans le Nord lors d'un temps fort diocésain

La joie et les jeunes, ici dans le Nord lors d’un temps fort diocésain

Et aujourd’hui

Après les années de formation initiale (postulat, noviciat) puis 2 années de terrain dans le Nord, auprès des jeunes et dans l’animation de propositions spirituelles, aujourd’hui, une nouvelle mission commence tout juste pour moi : des études de théologie et philosophie à Paris. Le but n’est pas de devenir une grande intellectuelle -ouf !- mais de consolider l’intelligence de ma foi, pour l’enraciner et la déployer davantage… Tout cela en gardant les pieds sur terre, grâce à une pédagogie adéquate, une vie communautaire bien vivante et quelques activités apostoliques de terrain.

A bientôt pour vous partager d’autres choses de ma vie de jeune sœur !

anne catherine

 

 

 

Sr Anne-Catherine
www.ndcenacle.org

 

 

 

 

Voir aussi :
Trouver son cap
Facebook Quelle est ma vocation ?

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Clotilde says: février 11, 2016

    J’aime beaucoup ce blog ! :)

    • jeunescathos says: février 12, 2016

      Merci Clotilde !

  2. Marlyn says: mai 4, 2016

    Je découvre ces premiers articles. Merci pour ce magnifiques partage. La vie religieuse à l’air bien « normale » comme vie! Waouh!

Ajoute un commentaire

Prends la parole !