Skip to content

Carême, effort ou réconfort ?

Publié par jeunescathos le 8 février 2016 - A la Une, Carême et Pâques, Vie de l'Eglise

Déjà le Carême ? Et oui, cette année le Carême débute tôt : à peine sortis des fêtes de la Nativité, nous y sommes déjà ! Alors il ne faut pas manquer ce départ…

(c) Marie Accomiato / CIRIC

(c) Marie Accomiato / CIRIC

Quand nous parlons du Carême dans le monde, nous pouvons entendre pleins de réactions différentes : temps de privation, temps d’effort, temps de pénitence, temps austère… Bien souvent, ces réactions sont dites sans le sourire (« un air de Carême sans Pâques » aurait dit le pape François.)

Souvent, nous voyons bien le Carême comme un temps d’effort mais dans quel but ?

Dans notre vie il est toujours plus facile de faire un effort quand nous connaissons l’objectif…

Quand nous faisons une longue marche, que nous sentons la fatigue et le découragement, l’effort est plus facile à faire quand nous envisageons le réconfort de l’arrivée à l’étape.

« Revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux »

Le fils prodigue de Rembrandt

Le fils prodigue de Rembrandt

En cette année du jubilé de la Miséricorde, entendons plus fortement, cet appel du prophète Joël que nous méditerons en seconde lecture lors de la messe du mercredi des cendres « Revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux » Jl 2,13

Voilà notre réconfort, celui de nous approcher du Cœur de Jésus pour goûter à son Amour…

Alors oui, pour atteindre ce réconfort, il nous faut consentir à quelques efforts… ces efforts manifestent au Seigneur notre désir de l’accueillir et nous entraînent à changer nos habitudes pour le laisser habiter dans nos vies.

Donc quand je choisis mon effort de Carême, je ne dois pas choisir « l’effort pour l’effort » mais un effort pour me faire progresser et accueillir le réconfort.

Je prends un exemple : je peux faire le choix de ne pas utiliser les réseaux sociaux pendant 40 jours, mais quel est l’intérêt si après 40 jours je recommence comme avant l’entrée en Carême ? et que vais-je faire de ce temps gagné dans ma journée ?

Si je fais ce choix de ne pas utiliser les réseaux sociaux, peut-être que je peux utiliser une partie du temps gagné pour un temps de méditation de la Parole, ou une lecture spirituelle, ou une visite à un voisin seul, ou… et prendre le temps de discerner comment prolonger cela après Pâques.

Pour équilibrer notre vie spirituelle, voici trois propositions de domaines dans lequel nous pouvons choisir un point concret d’effort :

Vie de Prière :

Quelle est la place de la prière dans ma journée ou dans ma semaine ? Quelle est la place de la méditation de la Parole de Dieu dans ma vie ? Quelle est la place de l’Eucharistie dans ma vie ?

Concrètement, l’effort pourrait être de prendre un temps de prière quotidien ou hebdomadaire si tu ne pries pas tous les jours… Ou il pourrait être de lire un passage de la Parole de Dieu chaque jour, ou une fois dans la semaine lire l’Evangile du dimanche suivant pour me préparer à l’Eucharistie. Ou il pourrait être d’aller à la messe tous les dimanches du Carême si je ne suis pas fidèle à l’Eucharistie dominicale, ou de passer 5mn saluer le Saint Sacrement lorsque je passe devant l’église tous les soirs en rentrant de la fac … A toi de trouver !

« Œuvres de Miséricorde » :

En cette année du jubilé de la Miséricorde, le pape François a rappelé l’importance des œuvres de miséricorde. Les œuvres de miséricorde corporelles trouvent leur source dans l’Evangile selon St Matthieu au chapitre 25 : donner à manger aux affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts. Les œuvres de miséricorde spirituelles sont : conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et pour les morts.

Concrètement, l’effort pourrait être de prendre le temps d’aller rendre visite à un voisin qui est seul, à une personne âgée isolée… ou il pourrait être d’aller servir une fois pour découvrir une association qui œuvre auprès des personnes de la rue… ou encore, de reprendre contact avec une personne avec qui nous avons pu avoir un conflit.

Jeûne :

(c) Corinne Dimon / CIRIC

(c) Corinne Dimon / CIRIC

« Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. » Mt 6,16

Je peux jeûner pour offrir le gain financier de ce jeûne pour une œuvre, ou pour offrir le gain de temps au Seigneur, ou pour me libérer d’une addiction en offrant cet abandon au Seigneur.

Concrètement, l’effort pourrait être de jeûner un aliment ou un repas dans la semaine pour offrir ce repas à quelqu’un dans le besoin. Ou de ne pas utiliser les réseaux sociaux pour offrir le gain de temps pour la rencontre réelle avec des amis. Ou pour la prière …

Attention ! : ne choisis pas un effort trop grand que tu n’arriveras pas à accomplir ou que tu lâcheras à la première épreuve ! A contrario, ne choisis pas non plus un effort trop petit qui ne te demandera pas d’effort…

Une fois que tu as choisi un effort, confie-le au Seigneur dans la prière, tu peux l’écrire et le déposer dans ton coin prière ou près de ta croix.

Il est bon aussi de se rappeler qu’avec ce réconfort de la Miséricorde de Dieu, personne ne partira ni trop tard, ni de trop loin pour choisir un point concret d’effort pour avancer…

Belle marche vers Pâques !

Père François Triquet

 

 

Père François Triquet
Journal d’un jeune prêtre

 

Voir aussi :
Dossier Carême

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. thadarth says: février 8, 2016

    Merci Père François triquet de ces quelques lignes réconfortantes , simples et positives
    Vous nous tracez un chemin que l’on peut suivre raisonnablement, chacun ses possibilités et ses moyens , mais avec amour et fidélité pour notre Christ Jésus.
    Je suis sur que tous les lecteurs de votre message s’uniront pour prier avec vous

Ajoute un commentaire à thadarth

Prends la parole !