Skip to content

11 septembre 2001 : un prêtre au feu

Publié par jeunescathos le 12 septembre 2016 - A la Une, Engagements

Il était le bon samaritain, celui qui se donne sans réserve pour son prochain. Le 11 septembre 2001, le Père Mychal Judge donne sa vie en secourant l’un de ses camarades pompiers, sur le lieu des attentats du World Trade Center. Il est inscrit comme étant la victime numéro 0001.

11 septembre 2001, 8h46. Le vol 11 American Airlines s’encastre dans la Tour Nord. A quelques dizaines de minutes près, le deuxième boeing percute la Tour Sud ; c’est une scène d’horreur. Le déploiement des forces de sécurité est iminent: 2000 pompiers de New-York sont mobilisés, dont 343 perdront la vie. Parmi eux, le Père Mychal Judge, aumônier du New York City Fire Department.

« It’s Father Mike ! »

Photo: alchetron.com

Photo: alchetron.com

Jimmy Boyle le côtoyait régulièrement, puisqu’il faisait partie de ces nombreux pompiers qu’il accompagnait. Dans un témoignage, il évoque un homme simple, attentif et attentionné, à l’écoute de chacun, passionné. « Mais quand il célébrait la messe à la caserne, je sentais toujours une transformation en lui au moment de l’Eucharistie. Il devenait comme le Christ. » Le Christ, ce fidèle compagnon, il l’a incarné jusqu’au dernier souffle.

Il faisait partie des premiers pompiers à s’être mobilisés sur les lieux de l’attentat. On raconte alors qu’au moment de pénétrer dans la première tour, en pleine course, le maire de l’époque, Rudy Giuliani, l’arrête et lui dit : « Père Judge, priez pour nous ! ». Ce à quoi il répond : « Je prie toujours pour vous, et je prierai toujours ». Sur ces paroles, le prêtre franciscain disparaît dans les entrailles du bâtiment.

Ce jour-là, le Père Mychal n’a pas combattu le feu. Au lieu de rester au QG des secours organisé par la ville, il s’est précipité avec ses collègues pompiers au cœur de la tragédie. Il est mort alors qu´il administrait les derniers sacrements à un pompier blessé. Il a enlevé son casque pour prier et a été heurté à la tête par des décombres. Ce sont ses camarades qui, quelques instants après, ont trouvé son corps inanimé, en s’écriant : « It’s Father Mike ! »

Un nouveau saint ?

Après que son histoire ait été propagée dans le monde entier, quelques détails de sa vie ont été dévoilés, avec sa grande valeur spirituelle, son histoire de réhabilitation après sa chute dans l’alcoolisme, sa place dans la fondation du premier groupe qui s’est occupé de malades du sida à New-York, etc … Le Père Mychal est devenu l’un des symboles de cet attentat du 11 septembre, une figure héroïque, une figure sainte.

Nombre de ses fidèles, pompiers et civils, se sont rendus à Rome afin d’offrir le casque blanc du Père Mychal au Pape Jean-Paul II, espérant ainsi, un jour, pouvoir assister à la canonisation de ce prêtre qui, jusqu’au bout, donna sa vie pour les autres.

« J’accomplis la mission reçue jusqu’au bout. » (Code d’honneur du sapeur-pompier de Paris)

MPK – npr.org

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !