Skip to content

Aimer, vivre, témoigner !

Publié par jeunescathos le 10 octobre 2016 - Engagements, Evangélisation, Vie Consacrée, Vocations

Découvrez un témoignage aussi dynamique que poignant, celui de Soeur Françoise Bernard : « Témoigner de ma vocation, c’est l’occasion de rendre grâce à Dieu, pour Son Amour infini qui nous appelle à une vie de bonheur. Jésus, lui qui a pris si souvent les sentiers de montagne pour y trouver le silence, ce cœur-à-cœur avec le Père, pour enseigner les apôtres et pour s’offrir dans l’ultime sacrifice d’amour sur la Croix, c’est lui qui m’a attirée.« 

Soeur Françoise Bernard.

Soeur Françoise Bernard.

J’ai vécu une enfance heureuse, en Suisse, dans un village au pied des montagnes soleuroises, rassurée par l’amour inconditionnel de mes parents. Ils m’ont éveillée à contempler la beauté de la Création et ils m’ont appris à me tourner avec une profonde confiance vers le Père du Ciel. Mais les problèmes de santé psychique de maman n’ont pas tardé à assombrir mon adolescence. Ma foi en Dieu en a été rudement éprouvée. A la fois je continuais de parler à Dieu, mais je lui reprochais de rester apparemment loin de ma vie. Ma réticence envers l’Eglise catholique, particulièrement envers sa doctrine morale, ont augmenté ma révolte. Je n’avais qu’une seule envie : vivre chaque jour de manière libre et intense. Je passais beaucoup de temps dans les montagnes, escaladant les versants escarpés des plus hautes cimes. En même temps, je cherchais à dépasser toute médiocrité et à me mettre au service des personnes démunies des pays pauvres.

Veux-tu me suivre ?

Après mon bac, j’ai cherché une chambre dans ma nouvelle ville d’études et par hasard j’ai fait connaissance avec les Sœurs Oblates de St François de Sales à Berne qui m’ont ouvert les portes de leur foyer d’étudiantes. Leur témoignage de vie, de joie et d’amour a changé ma vie. Sur un chemin de conversion, Jésus m’attendait pour me faire signe. J’ai alors compris que j’étais appelée à faire un pas en avant dans ma vie de foi. Sa présence eucharistique et l’expérience de sa miséricorde dans le Sacrement du Pardon m’ont particulièrement touchée. Je me suis reconnue aimée de Dieu : «Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique…» et «la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous…». Je ne pouvais pas rester indifférente à ce trop-plein d’amour. «Celui qui veut me suivre…» J’ai compris que Dieu m’invitait à lui donner une réponse : «Pour toi, qui suis-je ?», «veux-tu me suivre ?»

« Qu’il ne se laisse pas arrêter par le doute ou la peur ! »

Soeur Françoise Bernard en pèlerinage à Rome.

Soeur Françoise Bernard en pèlerinage à Rome.

Je savais intimement que Dieu ne voulait que mon bonheur, que j’étais libre. Je me sentais appelée à aimer de manière universelle et à vivre de manière exclusive ma relation avec Dieu, dans une disponibilité pour tout ce que le Seigneur poserait sur ma route. Je désirais ardemment répondre à l’amour divin et pourtant je ne me sentais pas du tout à la hauteur d’une telle réponse … En l’an 2000, Saint Jean Paul II a lancé à la jeunesse mondiale réunie à Rome l’appel suivant : «En réalité, c’est Jésus que vous cherchez quand vous rêvez de bonheur ; c’est lui qui vous attend quand rien de ce que vous trouvez ne vous satisfait ; c’est lui qui vous provoque par la soif de la radicalité qui vous empêche de vous habituer aux compromis ; c’est lui qui lit dans vos cœurs les décisions les plus profondes que d’autres voudraient étouffer. C’est Jésus qui suscite en vous le désir de faire de votre vie quelque chose de grand, le refus de vous laisser envahir par la médiocrité, le courage de vous engager avec humilité et persévérance pour vous rendre meilleurs, pour améliorer la société, en la rendant plus humaine, plus fraternelle. […] Si l’un ou l’une de vous entend l’appel du Seigneur à se donner totalement à Lui pour l’aimer d’un cœur sans partage, qu’il ne se laisse pas arrêter par le doute ou par la peur ! Qu’il dise avec courage «OUI» sans réserve, en se confiant à Celui qui est fidèle en toutes promesses !» Je croyais que le Saint Père s’adressait à moi personnellement et son encouragement m’a apporté beaucoup de paix.

« OUI ! »

SFB Prostration avant  ses voeux perpétuels

Voeux perpétuels de Soeur Françoise Bernard.

Mais ce n’est qu’après mes études – je venais de signer un contrat m’engageant en tant qu’infirmière et formatrice dans un hôpital à Berne – que j’ai pu dire mon « Oui » à Jésus. J’ai profité de ces trois ans d’expérience professionnelle pour approfondir ma foi à travers différentes activités, pour perfectionner mon français et pour préparer peu à peu mon entourage, notamment mes parents, pour leur annoncer ma réponse à l’appel de Dieu. J’avais demandé d’intégrer la Congrégation des Sœurs Oblates de St François de Sales. Le choix de la Congrégation était assez clair pour moi. J’étais attirée par la spiritualité salésienne et je désirais vivre dans une congrégation internationale et apostolique.

L’aventure …

L’aventure de ma vie religieuse commence par mon entrée au Postulat, à la Maison Mère, à Troyes (F) en octobre 2005. Le temps de la formation religieuse (postulat, noviciat, 5 ans de vœux temporaires) nous est particulièrement donné pour mieux nous connaître, pour enraciner toujours plus notre foi en Dieu. Mais toute notre vie religieuse est une constante recherche de Dieu. A travers la prière, la méditation et la contemplation de la Parole de Dieu, à travers le silence, la lecture et l’accompagnement spirituel nous sommes invitées à découvrir au fil des années de nouvelles facettes de l’amour de Dieu. La répétition de nos gestes nous permet peu à peu de transformer notre quotidien en une liturgie d’amour. C’est notre manière d’être, la finalité avec laquelle, par exemple, nous écoutons une personne qui change tout. C’est l’amour avec et par lequel nous vivons les choses qui donne la couleur. Ainsi, même des journées accablantes peuvent devenir source de joie profonde.

La vie communautaire : « découvrir la valeur unique de chacun ! »

SFB avec jeuneDès mes premières années de vie religieuse j’ai découvert les joies et les exigences de la vie communautaire. Nous ne choisissons pas avec qui nous vivons en communauté. C’est la foi, que Dieu nous appelle à vivre ensemble, qui cimente notre union fraternelle. Ainsi nous pouvons découvrir la valeur unique de chacune. A moi de considérer l’autre comme un cadeau d’amour que Jésus veut m’offrir. En entrant dans la Congrégation, chacune apporte ses dons, ses limites, sa bonne volonté, son amour pour le mettre dans le trésor communautaire. Il y a cinq ans on m’a, par exemple, demandé d’entreprendre de nouvelles études dans le domaine du travail social et de l’accompagnement de la personne afin de mieux répondre aux défis de nos apostolats divers.

Témoigner !

Aujourd’hui, je vis à Paris et je suis responsable d’un foyer d’étudiantes et adjointe en pastorale d’un Collège/Lycée. Ma joie, je la trouve dans le don de moi-même en vivant l’Evangile selon la spiritualité de Saint François de Sales qui écrit : « Tout par amour ! ». Notre Fondateur, le Père Louis Brisson, m’invite à centrer ma vie sur le Christ, à puiser dans le Cœur de Notre Seigneur et à chercher jour après jour une seule chose à travers mes diverses occupations : L’amour de Dieu. C’est cet amour pour Jésus présent en chaque être humain qui me motive pour travailler afin que l’autre découvre à son tour l’amour infini de Dieu pour lui. L’empreinte que nos Fondateurs laissent dans ma vie d’Oblate à travers notre règle de vie est bien vivante. Ce sceau n’écrase pas ma nature mais m’aide à l’évangéliser toujours un peu plus pour que je témoigne par toute mon existence du don précieux que Dieu nous offre : Son Amitié et l’assurance de Son Amour.

Venez et vous verrez !

Sœur Françoise-Bernard

MPK

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

  1. Martinet Marie Thérèse says: octobre 12, 2016

    Merci Se Françoise -Bernard,pour votre témoignage ! Magnifique, bonne continuation, toute avec vous! Union de prière!

  2. Mulumba Alidor says: octobre 14, 2016

    Félicitation Sr Françoise pour ton engagement.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !