Skip to content

Consacrée ? Livrée à l’emprise de l’Esprit pour aimer !

Publié par jeunescathos le 31 janvier 2017 - Journal d'une jeune consacrée, Vie Consacrée

Très ancienne forme de vie consacrée remise à l’honneur par le concile de Vatican II, l’ordre des vierges consacrées est une forme de vie consacrée diocésaine, vécue dans le monde, au service de Dieu, de l’Église et des autres. Isabelle, professeur de Lettres de 31 ans, a été consacrée le 10 décembre dernier dans cet ordo virginum pour le diocèse de Nanterre.

 

Livrée…

© M. Bergasa

© M. Bergasa

Le 10 décembre dernier, je me suis allongée dans une cathédrale.

J’ai eu très froid pour tout vous dire. Mais pas seulement car, durant ce temps, on chantait la litanie des saints, ce lent chant qui s’égrène au rythme des grandes figures de sainteté aimées et admirées et des « priez pour nous » : toute l’Église du ciel et celle de la terre qui priait, qui intercédait pour moi… Et moi, simple petite humaine, j’étais face contre terre, allongée de tout mon long, remettant tout mon être à Dieu : « Seigneur, prends tout s’il te plaît, je suis à Toi ».

Allongée sur le sol, je sentais le poids de tout ce que je remettais, de tout ce qui me constitue : mon corps, ma pesanteur, ma finitude, les dons donnés, mes défauts, ma sexualité que j’allais engager pour toujours dans la voie du célibat quelques instants après, mes joies, mes peines… Tout. Tout ce magma de ma vie.

Le poids de mon passé, celui de ce présent que j’offrais à Dieu en réponse à Son appel et celui de cet avenir que j’engageais de manière vertigineuse comptant sur Sa grâce… « sur Ta parole, Seigneur »… : tout. Tout ce qui constitue mon être d’aujourd’hui comme de demain.

Mystère de Son appel : réponse qui me dépasse ! On se sent pesant et on se sent tout petit, au niveau de la poussière : alors on a bien besoin de tous les saints pour dire « oui », pour nous livrer à Sa seule grâce !

 

A l’emprise de l’Esprit

© M. Bergasa

© M. Bergasa

Le 10 décembre dernier, je me suis mise à genoux dans une cathédrale.

Après m’être engagée à la chasteté dans le célibat et à suivre le Christ pour toute ma vie, les mains dans celles de mon évêque, celui-ci a étendu ses mains au-dessus de ma tête comme on le fait avec le pain et le vin lors de la messe : par le don de l’Esprit Saint inscrit en une belle prière très ancienne, j’ai été consacrée à Dieu.

C’est-à-dire ? J’aime beaucoup cette phrase de la prière eucharistique IV que j’avais mise sur mon faire-part et qui, à mon sens, explique tout : « Afin que notre vie ne soit plus à nous-mêmes mais à Lui qui est mort et ressuscité pour nous, il a envoyé d’auprès de toi, comme premier don fait aux croyants, l’Esprit qui poursuit son œuvre dans le monde et achève toute sanctification ». Il s’agit d’être à Dieu et de laisser l’Esprit agir… Facile, non ? Au moins en paroles !

 

Pour aimer !

Le 10 décembre dernier, je me suis remise debout dans une cathédrale.

J’ai été envoyée justement dans le monde pour être « signe et témoin de Son Amour ». Pour cela, j’ai reçu une alliance comme signe de Son alliance avec moi, le Livre de la Liturgie des Heures afin de porter la prière de l’Église pour le monde et un cierge symbolisant la lumière de l’Évangile… Pas grand-chose de très visible ! C’est que le don de Son Esprit agit à l’intérieur : il faut désormais que cela se voie à l’extérieur ! Tout commence…

 

Cela fera bientôt deux mois que je suis émerveillée de ce don de Son amour : c’est le but de ce « journal d’une jeune consacrée » que vous partager les découvertes de mon regard encore tout neuf sur la vie consacrée. A nous lire !

Isabelle +

 

 

 

Retrouvez Isabelle sur son blog « Zabou the terrible » >>> http://bit.ly/1Stveuf

 

 

 

 

 

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !