Skip to content

Le football au Brésil, une religion ?

Publié par jeunescathos le 20 juin 2014 - A la Une, Culture & Médias, Dossier été, Événements, Société, Vie de l'Eglise

 Alors que la Coupe du monde de football bat son plein, Jeunes Cathos blog a demandé à Antonio, bénévole dans l’équipe nationale des JMJ Rio 2013, et brésilien vivant en France depuis quelques années, ce que représente le football pour les brésiliens et le lien à la foi.

Graffiti São Paulo par le street artist Paul Ito - 2014

Graffiti São Paulo par le street artist Paul Ito – 2014

Le Brésil est grand, beau, joyeux mais pauvre. Sa plus grande fierté, le seul moment où il peut être le plus fort, c’est quand il gagne la Coupe du monde de football ! Au moment où il gagne, c’est le moment où dans le monde on parle moins des favelas, moins de sa violence urbaine, moins de sa corruption, moins de sa pauvreté et de son non-respect de l’écologie.

Le Brésil est le pays qui a gagné le plus de coupes du monde : cinq ! C’est le seul qui a réussi à se qualifier pour toutes les coupes du monde depuis 1930. Malheureusement pour les brésiliens, le seul résultat qui compte c’est de gagner la « Copa do Mundo », être le deuxième ou le dernier, c’est la même chose pour eux !

« D’abord on est baptisé et ensuite on devient supporteur d’une équipe de foot »

Le foot pour un brésilien c’est sa deuxième religion. D’abord on est baptisé et ensuite on devient supporteur d’une équipe de foot. Au Brésil on est toujours « torcedor » (supporteur) d’une équipe. Je suis de Sao Paulo et là-bas, il y a quatre grandes équipes : Corintians, Palmeiras, Sao Paulo et Santos. Pour moi, c’est Santos.

Généralement, on choisit l’équipe pour vous à la naissance (la même que celle du père ou du grand père) ou on choisit seul vers l’âge de six ans. J’ai choisi Santos parce que Santos c’était l’équipe de Pelé. Pelé a été le plus grand joueur de tous les temps. Le seul à avoir marqué plus de 1200 buts et le seul à être trois fois champion du monde ! J’ai suivi tous les matchs de Pelé de 1967 à 1975 : par la radio, par la télé et au stade. Ensuite, pendant la coupe du monde, on est tous derrière le Brésil ! Tous les quatre ans, le pays s’arrête. Les jours de match, les entreprises ferment, les écoles ferment, les cinémas ferment. Tout le monde regarde, de l’arrière-grand-mère au bébé !

« Le football est le sport le plus universel de tous ! »

le-bresil-a-remporte-5-fois-la-coupe-du-mondeLe football est le sport le plus universel de tous ! Il est pour moi facteur d’unité. Comme la foi chrétienne, il a un langage commun, facile à comprendre pour tous. Il suffit d’arriver sur une plage, avec un ballon. Et s’il y a vingt-deux personnes qui parlent chacun une langue, en deux minutes, les deux équipes sont faites et le match peut commencer. En deux minutes tout le monde se comprend pour agir pour le bien commun de l’équipe.

Comme la foi chrétienne, le « vrai » football a des valeurs de respect de l’autre, de travail en équipe et si on respecte les règles, c’est un sport de paix, non violent.

« Le football m’a aussi permis de grandir dans la foi »

Le football m’a aussi permis de grandir dans la foi, dans la mesure il m’a ouvert aux autres, il m’a poussé à aller vers les autres qui étaient, au départ, assez différents de moi… Car le football est ouvert à tous les milieux sociaux, à toutes les cultures (il y a plus de pays à la FIFA qu’à l’ONU !).

J’ai regardé tous les matchs du Brésil en coupe du monde depuis 1966 ! Presque toujours à la télé et seulement quelques fois au stade, en France en 1998 et en Allemagne en 2002. A chaque fois que le Brésil a gagné, il y avait un grand joueur pour l’aider à remporter la victoire : Pelé en 1958, Garrincha en 1962, Pelé en 1970, Romario en 1994 et Ronaldo en 2002. Cette fois-ci, le seul qui pourra l’aider à gagner c’est Neymar ! C’est le seul qui pourra nous faire devenir « HEXACAMPEÃO » (six fois champions du monde) ! L’équipe actuelle n’est pas très forte mais souvent, le pays qui joue à la maison a plus de chances de gagner … C’est déjà arrivé six fois depuis 1930 : l’Uruguay en 1930, l’Italie en 1934, l’Angleterre en 1966, l’Allemagne en 1974, l’Argentine en 1978 et la France en 1998. Maintenant  pour cette vingtième Coupe du monde au Brésil en 2014, ça sera peut-être la septième fois !

 Que le meilleur gagne et si c’est le Brésil, ça sera encore mieux !

Antonio

Sport et Eglise
« L’Eglise mouille le maillot ! »
Avance au large – Croisière Edhec
Mon corps, temple de l’Esprit !

 Voir aussi :
Dossier été
Propositions culturelles et artistiques pour l’été

Articles liés

Ces articles peuvent t'intéresser.

Commentaires

A toi la parole.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajoute un commentaire

Prends la parole !